AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

 

 Je ne te ressemblerais Jamais | Seb' :]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Lili Lestrange
7ème année Gryffondor


Féminin
Nombre de messages : 414
Age : 23
Maison : Malheureusement ... Gryffondor
Emploi : Espérer.
Humeur : Versatile

Feuille de personnage
Côté coeur:
Camp: Le mal
Niveau magique:
70/100  (70/100)

MessageSujet: Je ne te ressemblerais Jamais | Seb' :]   Mer 8 Avr - 20:44

    À quoi ressemble une journée ordinaire d'un élève ? Eh bien, un élève se lève tôt. Trop tôt. Ensuite, il déjeune dans la Grande Salle en compagnie de ses chers compagnons de classe, de maison. Et puis il assiste aux cours. Longs et ennuyeux cours.. Et après, une tonne de devoirs l'attend le soir. Voilà pourquoi, Lili n'aimait pas son statut d'élève. Elle aimait bien se coucher tard et se lever tard. Elle n'aimait pas déjeuner en compagnie de ces Rouges qu'elle haïssait. Elle n'aimait pas les cours qui étaient barbants. Elle s'en fichait complètement. Et les devoirs... Inutiles. Ce pourquoi, sécher ne lui posait aucun problème. Elle récupérait la leçon, vite fait. Juste pour savoir de quoi il parlait en cours. Et ça s'arrêtait là. Elle, elle aimait bien aller à la bibliothèque, prendre un livre ou deux et lire pour la journée ; se balader ensuite dans le Parc si le temps le permettait ou dans les Cachots, repaire des Verts.
    Ah ... ! Les Verts. Les Serpentards.. Ce qu'elle pouvait les envier. Elle enviait leur blason. Mais à la place, et chaque matin, elle devait se contenter de l'hideux blason rouge.
    Enfin. Elle n'y pouvait rien. C'était ce saleté de Choixpeau qui se faisait sûrement vieux.. Mais c'était tombé sur elle. Une erreur qui lui rejeta les portes de la communauté des Verts ...
    Lili secoua la tête. Mieux valait-il ne pas y penser. Pas encore. Elle s'était levée tôt pour une fois. Peut-être, si l'envie lui en prenait, qu'elle irait en cours. Elle sortit des dortoirs et s'installa sur un des canapés présents dans la salle. Tiens, un emploi du temps. Alors, justement, c'était celui de son année. Alors ... Histoire de la magie en première heure... L'envie la quitta tout d'un coup d'aller faire un tour en cours !
    Bien qu'il était très tôt – trop tôt -, elle décida de faire un tour dans les Cuisines. Elle n'avait que ça à faire. Et puis, elle avait faim. Ce qui était logique sinon elle ne partirait pas pour les Cuisines. Enfin, la voilà partie vers le sous-sol. Elle s'arrêta près de la salle commune des Verts et eut un pincement au coeur. Elle se détourna et reprit sa direction vers les Cuisines.
    A son arrivée, des dizaines d'elfes vinrent à sa rencontre, en la harcelant de questions. Elle répondit d'une voix froide qu'elle souhaitait juste un petit quelque chose. Il était juste 6 heures. Elle les voyait s'activer. Lili n'aimait pas les elfes. Elle les trouvait stupides. Pas inutiles. Ils servaient bien pour les tâches que les Hommes détestaient faire ...
    Elle repartit sans remerciements, mais les elfes étaient habitués avec elle. Ce n'était pas parce qu'elle était chez les Rouges, qu'elle allait se montrer polie, gentille, serviable et autres adjectifs mélioratifs qui pourraient qualifier ces imbéciles de rouges. Elle en connaissait, de nom, qui n'étaient pas très polis non plus. Mais ils aimaient tout de même leur maison..
    Comment pouvait-on aimer les Gryffondors ? Bon d'accord, elle arrêtait de ruminer là-dessus.
    Lili se dirigea vers le septième étage. Elle ouvrit la bouche pour prononcer le foutu mot de passe, puis se ravisa. Elle ne voulait pas entrer. C'était psychologique. Un pas de plus dans cette maison qu'elle haïssait et elle devenait folle. Réellement. Mais comme c'était psychologique et non physique, elle pouvait essayer d'avancer sa jambe pour rentrer dans la salle commune. Mais avant il fallait qu'elle bouge ses lèvres pour émettre le mot de passe.. Oui, bon. Son problème était aussi devenu physique. Elle espérait que personne ne la voie. C'était sûrement comique. Elle restait droite comme un i, incapable de bouger devant la porte des rouges. Elle détourna les talons et partit en direction des Cachots.
    Là, elle était bien. Il faisait frais. Elle voulait bien rester comme ça encore longtemps. Elle ne savait même plus l'heure qu'il était. Peut-être 8 heures. Peut-être plus ou moins .. Elle n'en savait rien. Elle entendit des bruits de pas venant de la salle commune des Serpentards. Enfin, elle supposait que ces bruits de pas viennent de là. Peut-être que c'était l'heure pour eux d'aller déjeuner. Il serait aussi sérieusement temps qu'elle parte, elle aussi.
    Lili soupira. Direction, la Grande Salle. Cela faisait deux heures qu'elle avait mangé, mais l'estomac sur pattes qu'elle était, elle avait encore faim. Son ventre criant famine, elle se dirigea vers la Grande Salle.
    Elle s'installa sur la table des Gryffondor en un soupir. Elle se mit à l'écart. C'était mieux ainsi. Seule. Enviant les... Non, ne plus y penser.
    Qu'allait-elle faire aujourd'hui ? Elle n'en savait rien. Dormir peut-être. Sûrement. Ouais.
    Après avoir terminé, Lili se dirigea vers le Dortoir et s'allongea sur son lit, rêvant de choses imaginaires, irréelles ...


    Qui faisait tout ce raffut ? Oups, des filles rentraient.. Déjà ? Quelle heure était-il ? Oula. 20h.

    Eh bien, elle n'avait jamais dormi autant la journée. Elle n'avait rien fait en fait. C'était simple.

    Bon, eh bien .. Elle pétait la forme maintenant. C'était malin. Elle n'allait pas dormir de la nuit. Enfin, c'était normal, ça. Elle venait déjà d'avoir une dizaine d'heures de sommeil au compteur.
    Peu importait. Elle avait envie de sortir dehors. Pourquoi pas le Parc ? Elle allait faire tous les endroits de Poudlard avant le lendemain matin, elle le sentait bien.
    Elle descendit les escaliers quatre à quatre, et ouvrit la Porte. Un vent glacial parcourut son dos. Elle retourna dans le dortoir prendre une veste, sous l'oeil interrogateur des filles de son dortoir. Un simple regard noir leur suffit à se désintéresser d'elle.
    Elle s'apprêtait à descendre lorsque finalement.. Elle préférait rester au chaud.
    Versatile. Telle était son humeur.
    Elle attendit que tout le monde quitte la salle commune pour les Dortoirs, avant de s'affaler sur le canapé, près des braises chaudes. Seule, c'était parfait. Personne aux alentours. Lili avait pris soin de prendre un livre, histoire de ne pas trop s'ennuyer. Elle regarda vite fait la fenêtre, c'était sûr, pour rien au monde elle n'aurait aimé être dehors !


    Quelques heures s'écoulèrent. Lili lisait toujours son livre. Quelques bruits de pas se firent entendre. « Super ... » se dit Lili.

    La venue d'un rouge l'enchantait déjà.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebastien Ledder
Monsieur FREEDENT


Féminin
Nombre de messages : 320
Age : 24
Maison : Bonjour l'UNIVERSITE ou ce qui devrait y ressembler
Humeur : Heureux... toujours

Feuille de personnage
Côté coeur: Elle a les yeux revolver, elle a le regard qui tue... (ayeh vous avez la chanson dans la tête ?)
Camp:
Niveau magique:
72/100  (72/100)

MessageSujet: Re: Je ne te ressemblerais Jamais | Seb' :]   Mer 8 Avr - 21:58

Depuis les 18 heure, nous cherchons une fille, une seule, mon acolyte et moi, cherchons Silice Young ! Mais ou qu'elle est T_T... m'enerve elle ! Faut surtout pas qu'elkle prévienne quend elle se barre à Liverpool ou je ne sais où pour aller voir un concert ou ses vieux potes les moldus... Nan, mais nan, ça faisait plus d'un moi qu'elle nous avait pas fait le coup du "J'etais à Londres, ah bon, j'vous avais pas dit ! Enfin vous m'avez pas cherché ! Ah si ? Oh, c'est gentil mais faut pas !" Ben, vas l'expliquer à Velentin qu'il faut pas chercher Cruella, résultat, on a mangé tout les deux avec quelques autres septième année mais sans elle... qu'elle m'énerve. Demain, je la tue.
Bref, on est à présent deux paumés dans nos dortoires, Val est tout à fait allongté sur son lit comme absorbé par le cours de potion, mais on s'en fout de la potion quoi... ahem, okay, j'ai rien dit moi aussi je veux mes aspics mais bon.
Erf quand on a l'habitude d'être trois à deux, on s'ennuie, beaucoup, beaucoup, beaucoup.

-T'veux te faire quelques passes ?


Quoi ? Uu, est-ce que j'ai rêver ou Valentin vient de me proposer de faire quelque chose... Je regarde la temps... ahem, il pleut à moitié, il vente, nan... désolé Val' mais pas aujourd'hui. Je montre d'un geste de la main et commence à rire, c'est automatique chez moi, rire, sourire, faire des grand geste, et c'est contagieux, j'aime. Ainsi, j'ai fait sourire Val' alors qu'il n'avait aucune raison à la base de sourire.
Bref donc pas de quidditch.

-aaaaargh... j'ai 5 rouleau de parchemin à faire pour demain en...

Chut Val', tu m'énerve là... Je souris et commence même à rire.

-Ouais, bon j'te laisse faire ça, moi, j'ai rien héhé, c'est ça de vouloir faire son boss à prendre 36 aspics et demi...

Je souris, découvrant toute ma machoire et tape l'épaule de Valentin en lui lançant un bon courage et je me barre, oui... y aura ptetre quelqu'un qui n'aura rien à faire pour demain en salle commune, l'espoir fait vivre. D'habitude, c'est Silice, elle occupe l'un de nous deux... n'ayant jamais de devoir, elle est pratique... mais elle est encore partie jenesaisoù et on est deux... deux abrutis.

Je descend donc avec ma démarche si silencieuse, je souris... silencieuse, mouais... pas de moquerie, j'ai des muscle à transporter, ça fait du poid ce corp comparable à celui d'une statue greque... ahem.

La salle est vide, dans un coin le feu crépite, dans un autre une bourrasque vient frapper la vitre... La salle est vide, je descend les cinq dernière marche et lance un chapelet de jurons et moi qui voulait me faire de nouveaux amis, même un deuxième annnée aurait fait l'affaire, anybody...xDDD.
Mais là, la salle est morte, je repère un souffle, aurais-je loupé quelqu'un ? La pensée que je ne sois pas seule ici, que je puisse avoir une autre connaissance, apprendre d'autre chose ou réconforter quelqu'un, rien qu'embellir une journée, ce serait ma BA...

Je me dirige vers la source du bruit un large sourire au lèvre, cette une jeune fille, oui, elle a mon age, elle est même de ma classe, Lili, Lili Lestrange... toujours haï son nom...
Lili, une des filles àqui j'ai essayé de parlé un bon nombre de fois jusqu'à abandonner, cette fille ne s'est jamais bien integrer chez les rouges, elle nous haï tous, sans exception... Elle doit me haïr plus encore que les autres, mes origines moldues n'aidant pas...
Comparé à elle, Silice et Valentin sont des modèles de sociabilité, non, je n'exgaère pas, je ne l'ai jamais vu parler à quelqu'un, fuyant les Gryffondors, elle est quand même repoussée par la majorité des Serpentards. Son statut ne doit pas être facile à vivre.

Mission de la soirée : la faire sourire.

Let's put a smile on that face

Je saute sur le canapé en face de celui de mon amie l'asociale et lui lance un grand sourire.

-Salut Lili ! Comment tu vas ?

Je laisse passer un leger silence avant de reprendre.

-Ca fait un bail que je t'ai pas vu en cours... tu dois pas avoir les mêmes options que moi... et tu séches, nan ?

Je ris , de mon rire solaire et communicatif, nan, c'est pâs un jugement de valeur, secher pour moi, c'est sympas, j'adore et j'adore les gens qui séchent, faut juste se dire que pour ses gens là, la magie ne leur servira pas dans la vie, du moins, faut esperer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lili Lestrange
7ème année Gryffondor


Féminin
Nombre de messages : 414
Age : 23
Maison : Malheureusement ... Gryffondor
Emploi : Espérer.
Humeur : Versatile

Feuille de personnage
Côté coeur:
Camp: Le mal
Niveau magique:
70/100  (70/100)

MessageSujet: Re: Je ne te ressemblerais Jamais | Seb' :]   Jeu 9 Avr - 16:53


    Lili se retourna quelques secondes avant de voir, et oh quelle surprise, un rouge. Elle détourna son attention du gryffondor pour se plonger à nouveau dans son livre. Elle espère qu'il va partir, l'ignorer et partir. Ce serait mieux pour les deux. Elle le « connaissait ». Enfin, juste de vue. Il avait déjà essayé de lui parler bon nombre de fois, mais Lili s'était promis de ne parler ou de ne se lier d'amitié avec aucun rouge. Jamais. Déjà que c'était une honte de porter ce blason affreux alors avoir un ami dans cette maison .. Hors de question. Pourtant, il semblait sympa'.
    Sebastien Ledder.
    Il semblait être tout son contraire pour le peu qu'elle avait pu observé de lui : jovial, sociable.. Tandis qu'elle était renfermée et asociale. Elle le savait. Mais elle s'en fichait. Peu importait la façon dont les gens la regardaient, ce qu'ils pouvaient penser d'elle ..Elle avait dépassé ce stade.
    Enfin, elle soupira lorsqu'elle le vit sauter sur le canapé, en un grand sourire. Elle lui jeta un coup d'oeil rapide avant d'essayer de continuer à lire son livre. Avec lui dans les parages, c'était pas gagné. Manquerait plus qu'il engage la conversation. Quoique c'était logique qu'il veuille lui parler, sinon il ne serait pas là. Il n'avait pas ses amis dans le coin ? Si sa mémoire était bonne, il traînait avec Silice. Elle avait eu l'occasion de lui parler. Une fois .. Elle s'était même montrée sympathique envers elle. Il était difficile parfois d'être antipathique tous les jours avec certaines personnes. Mais enfin, elle ne lui avait plus jamais reparlé par la suite. Et, elle n'avait dû être gentille qu'avec elle. Donc, ce soir : asociale à fond.
    Sebastien partirait, dépité, face à son asociabilité, il penserait qu'elle était définitivement anti-rouge et il laisserait tomber. Voilà le programme. Voilà comment allait se terminer la soirée. Sans violence, juste un rouge essayant de causer avec une autre rouge sans succès.
    Comme elle l'avait pensé, il entama la conversation. Elle ferma son livre en un bruit sourd et le posa sur ses genoux.

    « J'allais bien jusqu'à maintenant. »

    S’il était du genre à abandonner facilement, il partirait directement. Enfin, elle pouvait rêver.
    Elle n'avait pas le temps de lui demander ce qu'il faisait là à lui parler qu'il lui posait une autre question.
    Coriace le bougre.
    Parler de cours. Waa. Elle adorait. Surtout pour le peu qu'elle y allait. Elle ne connaissait pas ces options et s'en fichait complètement. Sebastien était d'une perspicacité exemplaire. Cela faisait longtemps qu'il ne l'avait pas vu donc, elle séchait. Jamais, elle n'avait pensé qu'il était aussi fort. Bien évidemment qu'elle séchait. Enfin, peu importe. Elle avait bien le droit non ? Juste avant de répondre, elle le vit rire. Enfin, elle l'entendit. Elle leva les yeux au ciel. C'était impossible d'être aussi joyeux. Il avait sûrement bu. Ou fumer. Ou peut-être les deux. Parce que c'était pas possible d'être comme ça.


    « Oui, je sèche. Suivre des cours inutiles et ennuyeux, très peu pour moi .. »

    Ce n'était pas pour autant qu'elle était nulle. Au contraire. Elle ne passait pas son temps à dormir, à part aujourd'hui, mais c'était très rare. Elle ne perdait pas son temps en cours voilà tout. On se demandait ce qu'elle faisait ici alors enfin.. Elle allait à la bibliothèque, lisait beaucoup et s'entraînait dans les salles de classe abandonnées. Elle était persuadée d'être tout aussi forte qu'un élève qui suivait les cours. Lili n'était pas idiote, elle savait que la magie lui servirait. Elle ne devait pas la négliger. Elle préférait juste travailler seule.
    Elle ne lui avait pas retourné la question lorqu'il lui avait demandé si elle allait bien. Sinon, il penserait certainement que tout n'était pas perdu, et ça, hors de question. Elle avait répondu à ses questions, en évitant un ton froid pour une fois, mais d'une façon assez neutre. Ainsi, il abandonnerait bientôt. C'était comme ça que ça fonctionnait non ? Ça le devait.
    Elle passerait une fois de plus pour une personne asociale, mais elle assumait ce statut. Elle aimait la solitude, un point c'est tout. Et ça, Sebastien ne pourrait rien y changer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebastien Ledder
Monsieur FREEDENT


Féminin
Nombre de messages : 320
Age : 24
Maison : Bonjour l'UNIVERSITE ou ce qui devrait y ressembler
Humeur : Heureux... toujours

Feuille de personnage
Côté coeur: Elle a les yeux revolver, elle a le regard qui tue... (ayeh vous avez la chanson dans la tête ?)
Camp:
Niveau magique:
72/100  (72/100)

MessageSujet: Re: Je ne te ressemblerais Jamais | Seb' :]   Ven 10 Avr - 19:58

Mon sourire reste fixé sur mon visage en dépit des remarques assez froides et du regards plus que glacial de mon interlocutrice. Moi, pourtant je suis bien, je suis tranquille dans mon canappé, Lili est une fille qu'on peut qualifié de "belle" mais elle ne m'aime pas. Mais moi, j'veux juste être ton ami, un pote, ou au moins un copain, une connaissance, enfin bref, un camarade de classe comme un autre sauf que Lili, les mots "camarade de classe" ne veulent rien dire.
D'une parce qu'elle ne va pas en classe et de deux parce que même si elle allait en cours, elle ne parlerai à personne... ah les asociaux...
On peut jamais réellement les rendre "normaux".
Je la fixe, elle me dit qu'elle seche les cours, que ce n'est pas pour elle... si j'avais pu, j'aurais sourit un peu plus, là, je suis à mon max, dévoilant mon sourire freedent. Ainsi les cours ne sont pas fait pour elle, sa remarque insinue qu'elle se trouve supérieur aux autres. Elle n'en a peut-être pas l'impression, elle ne le fait peut-être pas exprès mais elle est de ce genre-là...
Elle doit se trouver plus intelligente que la moyenne, elle doit penser être largement au-dessus de 100 de QI pour balancer des pjrases pareils... les cours sont ennuyeux et inutiles, celà veut-il dire qu'ils ne vont pas assez vite pour elle? Qu'elle comprend mieux que tout le monde ? Ils sont inutiles, elle connait toute l'histoire de la magie et dans les moindre détails ?
J'aime à savoir que je suis devant un génie en ce moment même dans cette salle qui parait immense tellement elle est déserte, je suis avachi face à un géni.
Peut-être aussi se surestime-t-elle... peut-être a-t-elle juste le niveau recquis pour le passage en septième année, peut-etre qu'elle va en baver pour avoir ses aspics... Je n'espère pas, cette fille a beau avoir l'air de me haïr du plus profond de son être, je suppose que je préfererait qu'elle soit intelligente, qu'elle est déjà largement le niveau demandé pour quitter le grand chateau.
Peut-être aussi est-elle normale, peut-être qu'elle a mon niveau dans ce cas, elle m'impressionne, après tout, on a beau s'ennuyer, et s'amuser, oui, surtout s'amuser en cours, on a du matos oui, elle a beau lire tout les livres qu'elle veut, elle n'a pas autant de pratique que nous en terme de potion, elle n'a pas les téléscope requi pour faire de l'astronomie... peut-être qu'elle se fiche de la potion et de l'astronomie, peut-être qu'elle va passer le fameux diplome des aspics dans des matières totalement différentes...
Bref, tout ça pour me rendre compte que je ne sais rien sur la fille prétencieuse qui est devant moi, elle a beau m'avoir presque envoyer bouler, je ne renonce pas, nan moi jamais. Mon sourire est toujours intact sur mon visage bronzé, je passe ma main dans mes cheveux blond-ocre, histoire de les dépeignés.
Elle me regarde comme une bête de foire, trant mieux, non continue, tu ne me gênes pas, je veux juste te parler, un peu, juste pour savoir qui tu es, car après tout, tout le monde est censé connaitre ses camarades de classe ou de maisons.

-Hein hein... ainsi tu es autodidacte, impressionant... enfin si c'est pour rester à l'équart des autres, ça marche bien !

Je me relève quelque peu, oui, Lili est surement l'une des personne les moins sociales que je connaisses, c'est pas qu'elle ne peut pas être avec les autres, c'est qu'elle ne le veut pas. Elle n'est pas asociale mais Anti-Sociale ...

Anti-social tu perds ton sang froid !

Je regarde quelques instants le feux avant de reprendre.

-Tu sais faut pas considerer les gens qui t'entoure comme le mal... je connais absolument rien sur toi, ta vie avant Poudlard mais je sais que dés la première année tu m'as envoyer bouler ... pourtant, faut pas !

Je ris, un peu avant de m'arrêter et de réprendre.

-T'as du faire un sacré blocage plus tôt uU ...

Je souris.

- Parce que j'ai envie de dire "le bonheur n'est réel que lorsqu'il est partagé"... enfin à moins que tu sois jamais heureuse, et les cours, tu as une mauvaise vision des cours, c'est pas si... affreux... enfin après si t'es surdouée et que nos cerveaux sont trop lent comparé au tien...

J'explose de rire en comprenant ce que je fait, je débarque comme ça... je ne la connais ni d'Eve , ni d'Adam et je lui parle de ce qu'elle a loupé dans sa vie, de ce qui est beau dans la mienne, indirectement. Ouais, je devrais faire psy...
Le but de la soirée était de la faire rire et sourire plus tôt si je continues sur cette voie je suis carrément mal parti, j'essaye vite de rattraper le truc.

-Enfin bref... tu t'éclates bien toutes seules, qu'est-ce que tu fais de tes journées ? A part bosser...


Je rigole intérieurement sur le coup, je préfère 100 fois passé une journée à me faire chier en cours avec des potes, plutot que m'enfermer je ne sais où avec une pile de bouquin, chacun fait comme il veut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lili Lestrange
7ème année Gryffondor


Féminin
Nombre de messages : 414
Age : 23
Maison : Malheureusement ... Gryffondor
Emploi : Espérer.
Humeur : Versatile

Feuille de personnage
Côté coeur:
Camp: Le mal
Niveau magique:
70/100  (70/100)

MessageSujet: Re: Je ne te ressemblerais Jamais | Seb' :]   Dim 19 Avr - 21:33

    Lili restait interloquée. Elle avait beau être froide avec Sebastien, son sourire était toujours présent. Il n'était pas normal. Il se tenait, serein, dans le canapé non loin d'elle, toujours avec son stupide sourire. Elle ne comprenait pas pourquoi il s'obstinait. C'était vrai à la fin. Il n'avait pas l'air de comprendre qu'elle ne voulait pas, et ça depuis quelques années déjà, avoir un quelconque ami rouge. Mais les verts, mis à part Léo qui avait été plutôt bienveillant avec elle, l'ignoraient. Les verts n'aimaient pas les rouges et malgré elle, elle en faisait partie. Le blason de ces bouffondors l'éloignait de la maison qu'elle adulait. Elle n'y pouvait rien. Elle essayait juste de contenir sa rage afin de ne pas devenir folle dans cette satanée maison. Et ça, c'était un exercice bien difficile. Elle se souvenait une fois avoir mis feu à sa robe. Lili avait regardé le blason s'enflammer, non sans joie.
    Elle le regardait toujours du coin de l'oeil. Son sourire était omniprésent. On ne remarquait que ça chez lui, son sourire. C'était dingue. Lili se demanda ce qu'on aurait pu remarquer chez elle .. Certainement pas son sourire. En y réfléchissant, elle n'avait pas dû beaucoup sourire ces 7 dernières années. C'était normal après tout. Enfin, pour elle.
    On avait sûrement dû la remarquer pour son absentéisme en cours. D'accord, ce n'était pas un caractère physique, mais peu importait.. Elle se faisait discrète donc on pouvait la remarquer pour ça. Seulement pour ça alors. Son asociabilité aussi .. Mais physiquement.. Elle ne voyait pas. Elle était banale. Elle ne s'occupait pas tellement de son physique. Elle n'était pas de ces filles qui se mettent en valeur par tous les moyens possibles. Non. Elle s'en fichait totalement. Elle se fichait de tout. Ou presque.
    En repensant à leur mini-conversation, elle lui avait dit qu'elle trouvait les cours ennuyeux et inutiles .. Elle avait été en cours presque tout le temps de sa 1ère année à sa 5e année. Après, elle avait peu à peu déserté les cours. Elle ne les avait pas trouvés inutiles pour la plupart, mais ennuyeux pour certains, ça elle ne le niait pas. Elle se rappelait des cours de potions qu'elle avait appréciés ainsi que les cours de Défenses Contre les Forces du Mal qu'elle aimait également. Mais elle avait tout stoppé. Elle-même ne pourrait dire une raison particulière de justifier ce choix. Peut-être était-ce à cause de l'ambiance des cours ? Il n'était pas désagréable lorsqu'on avait adhéré à un groupe. Mais asociale comme elle était, elle était souvent seule. Les activités par deux ou trois ne l'intéressaient pas, mais elle avait été obligée de se mettre avec ses « camarades » rouges. Quelle joie .. Aussi, peut-être, parce que les verts la traitaient de haut, comme un de ces gryffondors. Elle n'aimait pas ça. Elle ne le méritait pas .. Et puis, elle aimait être seule. Là, elle pouvait apprendre ce qu'elle voulait au rythme qu'elle voulait. Ce n'était pas génial tous les jours, mais c'était toujours ça.
    Lili se demanda soudain comment il la considérait maintenant. Il devait croire qu'elle se trouvait supérieure à lui après une telle phrase .. Et depuis quand elle s'intéressait à ce que pensaient les autres à son sujet ? Non, elle s'en fichait. Enfin, elle aurait aimé savoir quand même ..
    Lili le regarda une nouvelle fois. Toujours ce sourire qui commençait à l'agacer sérieusement. Ce n'était pas possible ! Elle faisait tout ce qu'elle pouvait pour qu'il s'en aille : répliques froides, regards tout aussi froids.. Non. Il faisait exprès. Juste pour qu'elle craque. Pourquoi craquerait-elle ? Elle n'avait jamais craqué ! Jamais. Jamais elle ne serait sympathique avec lui. Jamais elle ne lui parlerait comme il parlerait à une de ses amies. J.a.m.a.i.s .
    Il se met à parler. Lili tourne quelque peu la tête, sans non plus le regarder de trop.
    Elle l'écoute. Mais ne réplique pas. En même temps, c'était ce qu'elle cherchait. Ne pas avoir affaire aux autres. Les ignorer. Être loin de tous ces rouges qu'elle détestait ..
    Il se remet à parler. Et à sourire. Étonnant. Il la questionne aussi. Mais elle préfère mettre les choses au clair. Une bonne fois pour toutes.

    « Oui, tu ne connais rien de moi. Alors n'essaie pas de vouloir me parler. Je t'ai envoyé bouler comme tu dis en Première année. Pourquoi cela changerait-il maintenant, en 7e ? Je n'aime pas cette maison. Tu ne l'as pas remarqué ? Jamais je n'aurais d'amis proches dans cette maison tout simplement parce que je la déteste ! Je n'aurais jamais dû être ici. Le Choixpeau a déraillé ou je ne sais quoi ! Mais ne me parle pas ! Et après tous mes efforts pour que tu t'en ailles, tu restes là avec ton sourire complètement idiot ! C'est pas possible de sourire tout le temps comme ça..
    Enfin. Je suis bien seule. Seule sans des idiots qui viennent me parler en espérant que je change comme ça ! D'un seul coup ! Que je change mon comportement ! Que j'aime cette maison ainsi que tous les crétins qui y sont ? Jamais. On ne se ressemble pas. Je n'ai pas le caractère d'un rouge. Surtout pas. J'ai beau avoir passé 7 ans ici, je ne suis pas devenue comme vous. Gentils, naifs.. Jamais. Je ne veux pas être en cours parce que.. Je serais encore plus classée chez les Gryffondors. Et je ne veux pas. Je haïs cet horrible blason ! Je haïs tout ça.
    Je vais te répondre. Ce que je fais de mes journées ? Rien de bien palpitant. Mais ce sera bientôt fini. Je travaille, oui. Faut bien rattraper le fait que je ne veuille plus aller en cours ..
    Je ne t'ai jamais autant parlé. Je n'ai jamais autant parlé à un rouge.. Mais peu importe ! Maintenant, j'aimerais terminer mon livre. 
    »

    Lili le regarda, froidement, avant de reprendre son livre.
    De toute façon, elle avait pris sa décision. Une longue décision. Elle partirait bientôt. Adieu Poudlard.. Enfin, elle reviendrait. Changée.
    Lili soupira. Elle leva la tête vers Sebastien qui n'avait pas bougé. Bon, elle pouvait faire un effort. Elle partait bientôt.. Elle pouvait essayer de se sociabiliser ne serait-ce qu'une fois. Lili souffla.
    Non. Elle ne pouvait pas. Les mots ne parvenaient pas jusqu'à sa bouche. 7 longues années à ne pas adresser un mot sympathique à une personne de cette maison.. Mais elle le pouvait. Elle respira un grand coup et se mit à parler.

    « Désolé. . Je.. Je ne voulais pas être aussi .. Directe. Enfin, si. Mais, j'aimerais être « sympathique » au moins une fois.. Avant de partir. »



Wouu j'ai réussi à le mettre de la bonne police *s'pend* && désolé du retard Uu'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebastien Ledder
Monsieur FREEDENT


Féminin
Nombre de messages : 320
Age : 24
Maison : Bonjour l'UNIVERSITE ou ce qui devrait y ressembler
Humeur : Heureux... toujours

Feuille de personnage
Côté coeur: Elle a les yeux revolver, elle a le regard qui tue... (ayeh vous avez la chanson dans la tête ?)
Camp:
Niveau magique:
72/100  (72/100)

MessageSujet: Re: Je ne te ressemblerais Jamais | Seb' :]   Ven 8 Mai - 14:48

Alors là, je m'attendais à tout... ouais je m'attendais à ça, rien n'aurait pu me surprendre et sa première réaction ne me traumatisa pas, je la laisse moçnologuer, c'est son droit, elle veut s'en prendre à quelqu'un pour tout ce qui lui arrive ou tout ce qui ne lui arrive pas assez, soit, ça tombe sur moi, tant pis, je préfère qu'elle me rembarre MOI, plutot qu'une autre personne.
Moi demain, j'aurais le même sourire profond, chaleureux et surtout sincère, je vais toujours sourire quoi que cette fille me dise, bien sure je vais l'écouter, je vais suivre ces conseils si elle m'en donne des bons, elle est énervée, elle veut surement que je lui fiche la paix, okay, non, je ne sourit plkus, à quoi bon ? Je connais ce genre de personne, mon sourire les énerve, le sourire de Léah les énerverait autant, j'en suis certains. Pourquoi ? J'ai des super analyse là-dessus, oui, j'aime bien me pencher sur ses mystères, pourquoi je fais sourire certaines personnes, pourquoi j'en énerve d'autre, pourquoi je parait totalement débile ?
Lili a perdu son sourire il y a longtemps, surement depuis que le choixpeau lui a dit "Gryffondor", enfin, en mon sourire elle voit le sien, celui qu'elle n'est plus capable de faire, car au fond... elle ne peut plus sourire avec la même candeur et la même sincérité que moi et c'est tout à son honneur, ensuite sourire tout le temps, c'est aussi une marque de stupidité pour certaine personne et pas besoin d'avoir 170 de QI pour capter ce que pense Lili, ce que ses paroles et ce que son regard veut dire, elle me trouve stupide. Et elle ne cherchera sans doute pas plus loin, pas pour l'instant... le sourire n'est pas une preuve de stupidité, beaucoup de grand cerveau surtout dans la littérature sont réputé pour être des grands frustré et deprimés de la vie mais si je dois me comparer à quelqu'un je me comparerais plus à Einstein, sans vouloir me vanter, je suis très loin de cet homme et très proche en même temps, je ne comprend pas les formule qu'il a fait, je ne comprend rien aux forces, un magicien n'a pas besoin de les comprendre... mais ce gars, cet homme, ce génie, il avait compris la vie et il était fun tout de même, je vous dit tout ça, nan, pas pour me vanter, je ne suis pas intelligent pas plus que la normale, mais nous pouvons avoir le sourire aux lèvres et tout de même comprendre la vie.
Tout ce que je viens de dire ne sert à rien, tout ce à quoi devient de penser est inutile, comme mon sourire, mais je le fait quand même et je pourrais aller jusqu'à dire que je suis fier d'être un pacifiste joyeux. Si mles yeux de Lili étaient des baguettes, je serait mort depuis très longtemps, mais non, ils ne le sont pas et ils n'arriveront pas à tuer la joie profonde qui sommeille en moi en ce moment.
Ce que je vais retenir tout de même, c'est que la jeune fille se haie... elle haie les rouges et imaginons ne serais-ce que deux secondes que n'importe quel autre rouge, Chessalia ou tiens même Silice avant qu'elle sorte de son monde, soit exactement comme elle... car oui, il y a des gryffondors qui ne parle pas à grand monde, elle ne voiudrait pas le savoir, si quelqu'un partageait ses idées dans cette maisons, elle ne voudrait même pas en entendre parler.
Quelle logique imparable, par la même occasion, Lili me haie. Je garde le silence, ne pouvant effacer un fin sourire de mon visage. Je suis donc gentils et naïf, quand je vous disait que beaucoup de personnes ne font pas la différence entre le bonheur et la naïveté... Enfin, je ne vais pas faire mon cours à Lili, non, elle ne doit surement pas connaitre Einstein, elle est forcément de parents sorciers et doit rejeter tout ce qui touche à l'autre monde, à ce monde auquel j'appartiens autant qu'à celui des sorciers.
Je baigne mon regard dans les braises incandescentes de la cheminée, la laissant "lire son livre" puisqu'un livre est plus interessant qu'une quelconque compagnie, non excusez-moi, je ne suis pas quelconque, je suis stupide et naïf.

La jeune fille reprend la parole, je tourne automatiquement le regard, toujouirs à demi ébloui par la lumière chaleureuse des braises.
Pas méchante, pas aussi directe ? Elle va partir ? Je ne comprend qu'à moitié et je fronce les sourcils et recolle un large sourire à mon visage.

- Ah d'accord ! Non, mais tu sais, ça ne me dérange pas ! Autant que tu me dises ce que tu penses de moi ! Mais permets-moi une chose, je n'ai pas compris où tu allais ?

Je souris, Lili s'etait presque excusée pour son monologue, y a du progrès dans l'air, je le sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je ne te ressemblerais Jamais | Seb' :]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je ne te ressemblerais Jamais | Seb' :]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
19 ans après :: Le château * :: Les étages :: Salle Commune de Gryffondor :: salle commune -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com