AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

 

 Arrivée avec une victime, repartie avec une future collègue (Lorcane)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Lara Demonic



Féminin
Nombre de messages : 296
Age : 22
Maison : 305 Allées des embrumes. Nan c'est pas vraiment chez moi mais tu peux m'y trouver si tu veux mourir tout de suite =D
Emploi : C'est un secret @_@ Tu vois la fille qui taggue "Les mangemorts recrutent" sur les murs? Ouais, ben c'est moi =D
Humeur : De bonne humeur, mais c'est loin d'être une bonne chose

Feuille de personnage
Côté coeur: Euh... Plus à gauche qu'à droite... nan?
Camp: Le mal
Niveau magique:
86/100  (86/100)

MessageSujet: Arrivée avec une victime, repartie avec une future collègue (Lorcane)   Sam 8 Mai - 22:03

C'était une belle nuit qui commençait. Une nuit sans lune. Les étoiles brillaient de tout leur éclat. Elles étaient si belles qu'on aurait pu croire que j'allais passer ma nuit à les contempler, simplement, sans rien faire. J'aurais pu passer ma soirée à les regarder sauf qu'aujourd'hui, une fille de Serdaigle a donné rendez vous à Jade dans la forêt interdite. Sauf que Jade a mieux à faire que d'exterminer une petite inconsciente. Surtout qu'elle n'a ni mentionné son nom, ni son année, ni le motif de son entretient. Et puis, ça me manque les putching ball de Poudlard, une petite Serdaigle c'est parfait! Je lui ai demandé si je pouvais y aller à sa place, elle m'a juste répondu avec un sourire sadique " Fais toi plaisir " et je compte bien suivre son conseil. Mais pour le moment, j'avais surtout besoin de réfléchir à comment j'allais la tuer. Il y a mille façons de tuer une personne, et tuer est un art qui s'apprend au fil du temps. Depuis peu je commets de beaux meurtres, j'en suis très fière. L'autre jour, j'ai embaumé un membre du ministère vivant, mais partiellement. C'est à dire que je ne lui ai pas enlevé toutes les tripes ni tout le cerveau d'un coup. Et j'ai mit une rose en verre à la place de son rein gauche. Tout à fait sublime. Dans la gazette du sorcier, ils disent que la rose a été fabriquée par les gobelins et qu'ils vont la mettre dans un musée avec l'histoire non-élucidée du meurtre du directeur du département de la coopération magique internationale. Sauf que les gobelins sont pas d'accord et veulent récupérer la rose... J'ai déclenché une mini gue-guerre entre gobelins et sorciers.. Je suis trop forte Cool C'est dans ces moments qu'il faut agir, alors que les gens se concentrent sur autre chose que le danger qui les guette réellement. Sauf que cette nuit, j'ai à faire avec Miss Serdaigle. J'ose espérer que Mia ou Ksénia s'occuperont du ministère.
Je me dirigeai donc vers Poudlard, aux environs des 20 heures comme me l'avait demandé Jade, mon balais à la main. Je la retrouvais devant les grilles du château et après m'avoir salué et fait rentrer, elle fit quelques pas et transplanna. Il faut dire qu'elle n'a pas beaucoup de temps libre depuis qu'elle a Axel. Axel.. Ce morveux. Il est mignon, d'accord. Mais il pleure tout le temps.. Ou dès que je suis là sinon.. Je dois lui faire peur, le pauvre. Quoique la dernière fois il a pas bronché quand je suis venue lui dire bonjour.. Il doit s'habituer, à force. J'étais donc dans Poudlard et j'enfourchais mon balais. Un coup sur le sol et me voilà partie vers de nouvelles aventures \o/
A la lisière de la forêt interdite, je m'arrêtais et laissait mon balais sur le sol. Me voilà en train de marcher, zigzaguer entre les arbres et compagnie. Un centaure débarque soudain. Et après un affrontement du regard en silence, je décide de partir, simplement. Je sens son regard sur mon dos, un sourire se dessine sur mes lèvres.

« Centaure, aurais-tu perdu ta langue? »

Je jette un regard par dessus mon épaule, mon sourire toujours sur mes lèvres. Il me regarde encore, tente de me fusiller du regard mais j'ai prévu mon gilet parre-balles, loupé. Je m'éloigne simplement et continue ma route. Au bout d'un moment je m'appuie contre un arbre et attends. Il n'est que 21h et je n'ai aucune idée de l'heure à laquelle notre chère petite Serdaigle va venir. J'attends et fais passer le temps en visant de ma baguette des araignées qui passent par là.. Elles sont un peu grosses pour des araignées.. Le mieux, c'est de s'éloigner.. Courage, fuyons! Je me relève donc et d'un pas las, je marche un peu n'importe où, de toute façon je ne me suis jamais perdue dans cette forêt.. Sauf les 10 premières fois où j'y suis allée, peut être. Un peu plus loin, j'aperçois des oiseaux bizarres. A l'aide d'un reducto, je les rends miniatures. Ils s'envolent, légèrement.. C'est trop chou *-* .. Et hop! Un petit oiseau en moins, deux petits oiseaux en moins, quatre petits oiseaux en moins et.. Ohhh...! Un petit oiseau en plus! La fille est enfin arrivée. Je secoue légèrement la tête et lance d'une voix enjouée

« C'était pas trop tot! Alors, on joue à qui-tue-l'autre-la-première-a-gagné? Nan ça serait injuste et trop facile.. »

Je lâche un léger rire sadique. Comme la fille s'est arrêtée de marcher, je décide d'aller vers elle. Si tu ne peux pas aller à la montagne, la montagne viendra à toi, comme on dit. Je remarque un leger mouvement de recul de sa part mais stoppé net.

« Faut pas avoir peur mon ange! Je vais pas te manger, je suis pas canibale... Fait un peu chaud ici, non? »

Sur ce j'enlève ma veste et me retrouve en débardeur, ma marque sur mon bras gauche bien visible. Je lui adresse un grand sourire mauvais voyant que son regard s'est dirigé vers mon beauuu tatouage. Elle n'a pas l'air effrayée mais plutot anxieuse.. Je m'approche d'elle et lève ma baguette au niveau de son visage que j'éclaire à l'aide d'un lumos. Je plisse des yeux.. Son air me dit quelque chose, c'est étrange.. Pourtant je ne pense pas la connaître, elle aurait mentionné son nom autrement et Jade y serait allée. Je finis par sourire de mon sourire malsaint et je lache en soupirant

« Regardez donc! Quel joli minois nous avons là! Il faudra que j'évite de trop l'abimer.. Mais dis moi qu'est ce que tu viens faire ici, miss.... comment? »
_________________

"Il n'est rien qui soit pour un homme plus infinie torture que ses propres pensées."
Join the dark side, we have cookies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée avec une victime, repartie avec une future collègue (Lorcane)   Mer 7 Juil - 15:42

    Je suis stressée, on ne peut dire le contraire. Chaque partie de mon corps semblait froidir sous le trac. Je suis certaine de ce que je fais, c'est ce que je veux le plus au monde mais je ne peux me sentir relaxée. J'allais parler à un mangemort, déjà l'idée effrayerait beaucoup de personne alors si en plus si c'est dans la forêt interdite le soir, il ne reste qu'une minorité de personne capable de le faire. Je me sens capable de le faire mais j'ai quand même peur.

    Qu'est-ce que je dirais? Et si Jade envoyait quelqu'un non pas pour « m'écouter » mais quelqu'un pour me tuer? Les questions tournaient en rond dans ma tête, je ne savais même plus me concentrer en classe depuis que je sais que mon « rendez-vous » aura bien lieu. Je pensais à mes parents, qu'est-ce qu'ils vont penser? Leur dernière fille allait se mettre du côté du « mal » comme ils disent. Et ma sœur jumelle, va-t-elle m'insulter et me rejeter? Je ne sais pas mais je sais que je le mériterais et cette fois-ci, ce ne sera pas une simple idée. Ma famille va vivre un choque, ça en est certain mais bon, c'est la vie. Ils ne seront pas les seuls, que pensera James? Je sais qu'on n'est plus ensemble mais son avis met important, trop important. Et sa famille? Les Weasley aussi? Je me demande si quelqu'un n'a pas déjà deviner mes plans, « tante » Hermione est très perspicace et c'est la seule qui a vu que je me détachais de ma famille et de mes proches. Je désire au fond de moi, ne pas les faire souffrir mais c'est déjà raté. La vie est faite d'ironie.

    Je soupire doucement et prépare ma cape. Il reste une heure avant que l'heure du rendez-vous soit là mais je dois déjà partir, si jamais j'aurais des problème en route. Je ne prends rien d'autres que ma baguette même si je sais que celle-ci ne pourra pas me protéger totalement si le mangemort venait à m'attaquer. Je pousse un dernier soupire puis je prends ma cape pour l'enfiler.

    Je sors de ma chambre et passe dans la salle commune, je vois Alexander de dos mais je me dépêche de sortir pour ne pas qu'il m'appelle pour parler. Une fois sortie, je marche d'une allure la plus innocente possible pour que rien ne paraisse suspect. Les couloirs défilent et j'arrive dans un couloir particulièrement sombre. Je dis quelque chose et un passage secret s'ouvre. Je rentre dedans après avoir mit ma capuche sur ma tête. Il ne fallut pas longtemps avant que j'arrive hors de Poudlard. Je dois encore remercier « oncle » Harry et Ron pour m'avoir donner des passages secrets utiles. Ça peut paraitre fou mais plus j'avance moins j'ai peur. Je suis certaine de ma décision et ce n'est pas maintenant que je vais me remettre en question surtout que l'heure continue de tourner.

    Je marche dans le Parc direction la Forêt Interdite. Ma cape noire ne se distingue que très légèrement de la nuit, donc il n'y a presque aucun risque que quelqu'un me voit dehors. Après avoir traverser le Parc, je rentre dans la forêt tout aussi sombre. Continuant ma marche, je ne fais pas attention à où je vais car je connais par cœur le lieu où j'ai rendez-vous.
    Soudain j'entends une vois, c'est une femme. Au moins ce n'est pas un homme mais d'un autre côté, les femmes mangemorts sont plus sadiques que leur genre masculin. J'inspire une bonne fois pour chasser le reste, minuscule, peur que je ressens encore. La personne me parle mais je ne réponds pas, je ne vois pas la peine de la faire. Mais je m'arrête, je la regarde venir moi. Un petit moment, la peur m'a de nouveau envahie et j'ai légèrement reculer mais j'ai arrêté en reprenant confiance en moi.

    Encore une fois, la femme me parle mais je ne pipe toujours pas un mot. Je la vois retirer sa veste et mon regard se porte automatiquement sur son avant bras. La marque est bien visible, trop visible. Je ne pourrais pas la cacher à mes parents ni à personne sauf si ... Je viens de me rappeler qu'il y a un sortilège que j'ai trouvé dans un vieux livre pour cacher les cicatrices, tatouages et tout ce qu'on peut avoir sur la peau. Je dois aller le retrouver aussi non, je ne ferrais pas long feu. Je continue de regarder la marque, elle exprime ma rancœur pour les miens et mon envie de devenir mangemort. Je
    les cachais depuis trop longtemps, elles doivent maintenant sortir.

    Sa marque attire mon attention jusqu'à ce qu'elle lève sa baguette vers mon visage pour voir qui je suis. Je peux ainsi voir mieux son visage, je crois déjà l'avoir vue mais bon, ça doit être une simple intuition. On croise tellement de gens dans une vie qu'on ne peut retenir tout les prénoms et toutes les têtes. La jeune femme me reparle après avoir eut un sourire malsain. Je ne sais pas pourquoi, la peur n'est plus là. Les choses sont vraiment étranges. Quand elle demande mon nom de famille, une pointe de peur m'envahit, je ne voulais pas qu'ils croient que je suis une espionne envoyer par ma famille même si l'idée pour moi est totalement folle car jamais mes parents ne feront ça. Je continue de la regarder en ne disant rien durant quelques secondes puis je dis d'une voix dénuée de sentiments


    «Mon nom de famille n'a aucune importance »

    Je dis vrai, les gens se font tout de suite des idées en sachant un nom de famille et ils ne font plus gaffe à la personne en face d'eux. Ça met tellement arriver que maintenant, je ne dis qu'auprès connaitre bien la personne, mon nom de famille.

    « J'aimerais vous rejoindre et en échange, je pourrais vous fournir des informations sur l'Ordre rapidement... »

    C'est vrai, aucune personne de notre famille ne pourrait penser qu'il y aurait un traitre entre eux. C'est déjà arriver que les « adultes » parlent des missions sans se préoccuper de nous. On pouvait même être sur la même table qu'eux mais on ne peut parler. Mon père m'a déjà parlé de ça en privé, preuve qu'ils me voudraient bientôt dans leur rang. Mais ça n'arrivera jamais et même si je ne deviens pas un mangemort. Je suis trop différente de ma famille et ça depuis ma naissance.

    Je regarde la mangemort qui ne dit rien pendant plusieurs minutes, je ne sais pas à quoi elle pense et j'en ai qu'une légère idée. J'ai plus l'habitude de trainer avec des futurs adeptes de l'Ordre que des Mangemorts. Mon ex petit ami n'est autre que James Potter, la preuve que je ne vis qu'entourer de l'Ordre. Mais la vie est faite de tournant et le tournant que j'entreprends est le plus grand et difficile de toute ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Lara Demonic



Féminin
Nombre de messages : 296
Age : 22
Maison : 305 Allées des embrumes. Nan c'est pas vraiment chez moi mais tu peux m'y trouver si tu veux mourir tout de suite =D
Emploi : C'est un secret @_@ Tu vois la fille qui taggue "Les mangemorts recrutent" sur les murs? Ouais, ben c'est moi =D
Humeur : De bonne humeur, mais c'est loin d'être une bonne chose

Feuille de personnage
Côté coeur: Euh... Plus à gauche qu'à droite... nan?
Camp: Le mal
Niveau magique:
86/100  (86/100)

MessageSujet: Re: Arrivée avec une victime, repartie avec une future collègue (Lorcane)   Sam 10 Juil - 0:48

Un p’tit amuse-gueule de temps en temps n’a jamais fait de mal à personne, pourquoi s’en priver? Une petite Serdaigle toute jeune, toute mimi.. Han c’est trop chou. On aurait presqu’envie de l’épargner.. Sauf que primo c’est une Serdaigle, deuzio si elle nous a contacté c’est soit une inconsciente, soit une suicidaire (ou une serpy loupée mais j’en doute) et terzio… Je ne suis pas du genre à épargner les gens. Surtout les gens à tendance suicidaire, au contraire, il faut bien les aider… En général je respecte les dernières volontés de mes victimes. Une fois, un moldu m’a sorti « Baptisez-moi, je vous en supplie, je ne veux pas aller en enfer » Alors je l’ai baptisé un peu n’importe comment.. Il faut dire que je voulais pas le retrouver en enfer, des moldus en enfer, c’est insensé. Alors j’ai juste dit que Dieu le bénissait et je l’ai torturé à mort. Je suis horrible des fois.. J’ai des jours où je me dégoute en repensant à ce que j’ai fait mais ça passe. Au cours du temps, on s’y fait et ces jours se transforment en heures, en minutes, en de brèves secondes. Je me souviendrai toujours de mon premier meurtre. Assez dur à encaisser tout de même. Tuer quelqu’un n’est pas un acte anodin et il ne faut pas s’y prendre à la légère, quoiqu’on en dise, nous autres mangemorts, tuer provoque toujours un sentiment. Dégout, peur, bonne humeur, rire, indifférence, curiosité… C’est divers et varié en fonction de la personne qu’on tue, comment on la tue et dans quelles circonstances. Ohlala je devrais écrire un livre sur les meurtres, il aurait un immense succès, j’en suis sûre et certaine. Je m’y mets dès que j’en ai fini avec la blondinette. Blondinette qui est sur le point de me répondre d’ailleurs.

« Mon nom de famille n’a aucune importance »

Ton neutre, maîtrise de la voix.. Pas trop mal j’ai envie de dire! Enfin… Pas trop mal pour une petite Serdaigle toute timide… C’est pas encore ça sinon mais quand même. J’ai vu largement pire. Le mieux c’est quand les gamins essaient de vous lancer des regards noirs. C’est tellement drôle! Ils sont là avec leurs yeux sauf qu’ils sont ridicules, et le fait qu’ils se croient effrayant leur rajoute un air stupide qui a la fâcheuse manie de me faire partir en un fou rire interminable. Elle poursuit.

« J'aimerais vous rejoindre et en échange, je pourrais vous fournir des informations sur l'Ordre rapidement... »

Je la regarde fixement. Elle. Rentrer dans les mangemorts. Laissez moi rire. Une brindille comme elle. Oh je vais pouvoir commencer mon livre! Je vais lui gâcher le suspens mais elle aura l’introduction en avant première, c’est la classe non? Je pourrais le faire sous forme de roman! Oh ouais une histoire vraie adaptée dans un roman \o/ Sauf que personne ne saurait que c’est une histoire vraie, sinon c’est pas drôle… Je ne dis rien et la fixe. Finalement je souris et commence à marcher autour d’elle. Quelques pas plus tard, je m’arrête et m’assieds à côté d‘un arbre. Si elle est un peu perspicace, elle doit savoir ce que ça veut dire: je la méprise, pour l‘instant. Enfin, c’est quelque chose qu’on sait d’instinct en général. Si votre ennemi s’assied devant vous, c’est qu’il ne vous considère pas comme dangereux. Or, je ne vois aucune raison de rester debout face à elle. Je lâche un léger rire sans la quitter du regard. Je penche la tête sur le côté et lance sur un ton on ne peut plus détaché:

« Chez nous, tout le monde se connait. On n’a pas à cacher nos noms. »

Je plisse les yeux, toujours assise contre l‘arbre. Je replis mes genoux vers mon visage et m’en sert d’accoudoir histoire d’être dans une position confortable pour commencer mon speech. Je continue de la regarder droit dans les yeux tout en poursuivant d’une voix froide

« Chez nous, on tue. On tue même sans raison. On tue pour un nom. Pour une parole. Pour une pensée. Pour un geste. Et on le fait sans hésiter. Sans reculer. On torture aussi. Atrocement. Lorsqu’on entend le bruit des os craquer, au lieu de vomir, on éclate de rire. Lorsqu’on met le feu à une maison où habite une famille de traîtres, on y danse autour. Lorsqu’on égorge une femme qui était au mauvais endroit au mauvais moment, on le fait sans ciller. Et pas une seule goutte de sang, pas un seul cheveu, pas une seule empreinte ne reste. Rien ne nous dérange. Si quelqu’un nous trahit, on le laisse enfermé dans une pièce pendant une semaine sans eau ni nourriture, on avise ensuite suivant sa faute: En général, soit on le donne à Dutsky (il est cannibale, lui) soit aux corbeaux. Si quelque chose se passe mal, on n’hésite pas à remettre la faute sur quelqu’un d’autre, et peu importe les conséquences que cela implique. Rien n’est interdit… à part s’entretuer bien sur (ce qui m‘énerve un peu d‘ailleurs). »

Ouaiiiis, j’ai mon intro \o/ Je la fixe, guettant ses réactions. C’est que cette histoire va devenir un bouquin! Je me lève finalement, et reviens vers elle. Je me déplace juste à côté d’elle et lui murmure à l’oreille

« Dis moi… Tes parents, sont-ils au courant que tu es ici? Avec une personne qui pourrait te vouloir du mal? Qui pourrait te tuer? Qui pourrait même savoir ton nom rien qu‘en levant sa baguette? »

J’avance de quelques pas de façon à être derrière elle. J’ai envie de faire mumuse… Roh ce serait mal.. Mais en même temps ce serait bien pour moi et pour les mangemorts. Enfin ce n‘est qu‘un prétexte. Et puis si elle veut pas me dire son nom.. Tant pis pour elle, elle l’aura cherché. Ma baguette à la main, je la secoue légèrement et entre dans son esprit comme dans du beurre. Rah j’aime mon don de légillimensie *-* Je cherche et trouve sans difficulté le souvenir de sa répartition. Lorcane Longdubat à Serdaigle. Ben voyons! Une Longdubat dans les mangemorts? Et puis quoi encore! Je stoppe mon sortilège et sort de sa tête (c‘est qu‘il fait chaud là dedans, ça travaille.. Ca travaille pour trouver un moyen de survivre hahahahaha!). Ce fut court, bref, et pas trop douloureux, normalement. Je reviens vers elle et à son autre oreille lui demande dans un souffle.

« As-tu déjà tué, Lorcane? »

Un sourire s’étire sur mon visage. C’est simple, Miss Longdubat: Tu restes, tu meurs. Tu pars, tu meurs. Fais ton choix.

_________________

"Il n'est rien qui soit pour un homme plus infinie torture que ses propres pensées."
Join the dark side, we have cookies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée avec une victime, repartie avec une future collègue (Lorcane)   Sam 10 Juil - 17:33

    Qui aurais cru un jour que je me retrouverais dans une pareil situation? Dans la Forêt interdite accompagnée d'une mangemort qui à l'air particulièrement sadique mais je suis certain de ce que je fais. En général, ce ne sont pas les Serdaigle sont têtus et sûre de ce qu'ils font hors des cours et des livres. Mais comme mon père est un ancien gryffondor, je ne peux qu'avoir un peu de son caractère. C'est bien la seule chose que j'ai de lui, il a toujours préféré Lysander ce qui est normal d'un côté, elle est une gryffondor comme lui a été. Je ne vais pas me plaindre quand même, je préfère être différente de lui malgré que je l'aime. Je suis sa fille mais aussi une étrangère. Peut être ça vient de là ma rancœur pour « les miens » et mon envie de ne jamais devenir comme eux. En plus leur quête est impossible, ils finiront tous tuer si ils continuent. Ce qui ne m'attristerait qu'un peu, ce sont eut qui courent vers la mort. Ce sera que naturellement que celle-ci arrive et j'espère que j'aurais ma vengeance ce jour là. Tuer ... Je me demande ce que ça fait. On se sent puissant? Invincible? ... ? Non, je n'ai jamais tué mais l'idée m'a traversé l'esprit plus d'une fois. J'ai imaginé ce que ça ferrait de tuer des élèves de mon école seulement parce que j'étais en colère, je les voyais mourir sous mes yeux couché dans une flaque de sang. J'avais sentit une vague de plaisir me traverser entièrement malgré que ce ne soit qu'une idée. J'avais par contre torturer pas mal de gnome et d'autres choses. J'entendais leur cris de souffrance à tous et j'aimais vraiment ça. J'avais même pas envie d'arrêter le sort, la simple vue des bêtes se tordent de douleur me faisait sourire de plaisir alors un humain ... Je suis presque certaine que j'aurais la plus grande vague de plaisir que je n'ai jamais ressentit. Je sais que je ne suis pas normale, rare sont les personnes qui ressentent la même chose que moi et en général ce sont des mangemorts.

    Je continue d'observer la femme en face de moi, elle ne me prend pas au sérieux. Je retiens une petite vague de colère en serrant discrètement les dents. La peur n'a plus du tout d'emprise sur moi, la détermination se lit dans mes yeux. Les mangemorts sont vraiment pareil que les autres personnes par rapport à l'apparence. Ils ne font gaffe seulement à ce qu'ils voient et oublient la personne derrière. Je suis peut être à Serdaigle mais ça ne fait pas de moi une personne qui a peur de tout et qui sait seulement faire des choses en cours. Il faudrait vraiment qu'ils arrêtent de faire des généralités. Je vois la mangemorte commencer à marcher autour de moi en souriant après m'avoir fixer en silence. Finalement, je la vois s'assoir contre un arbre. Elle me montre ouvertement qu'elle s'en fiche de ma requête et qu'elle ne me prend pas au sérieux. Je me retiens de serrer mes poings.

    J'entends son rire alors qu'elle continue de me regarder. Je ne la quitte pas des yeux en ne bougeant pas. Non pas que j'aille peur juste que je ne veux faire qui pourrait être de la fuite alors que je suis certaine de ce que je fais. Je l'entends soudainement dire qu'entre eux, ils commencent tout leurs noms, ils ne les cachent pas. J'ai répliqué d'une voix toujours impassible


    « Je ne fais pas partie de votre groupe donc mon nom n'a aucune importance. De toute manière, qu'on le sache ou ne le sache pas rien ne change. »

    La personne en face de moi reste assise et je la vois replier ces genoux. Mais je ne sens plus la colère d'être pour elle aucune menace. Être en colère ou pas, elle ne changera pas d'allure alors ça ne sert à rien de l'être. Je mets une main dans ma poche, geste automatique quand je reste debout sans rien faire, tout en écoutant son discours sans me soucier de sa voix froide.

    J'ai enregistré tout ce qu'elle a dit, je n'ai pas eut aucun sentiment de peur en moi, j'avais même envie de gouter à ça. Savoir ce qu'ils avaient ressentit même si pour ça on doit tuer des innocents. Innocents qui ne doivent pas trop l'être de toute manière, ils ont choisis le mauvais camps alors c'est leur faute si ils sont morts assassinés. J'imagine même avec ce qu'elle dit des personnes mortes ou en train de se faire torturer, je retiens à grande peine un sourire de plaisir mais qui ne resta pas longtemps sur mes lèvres. La mort est si tentant, trop tentant pour que ça soit normal. J'aime la mort et je l'assume. Voilà pourquoi j'ai envie d'aller chez les mangemorts mais ce n'est pas la seule raison. Ils sont si forts, tout le monde l'est craint même les sorciers les plus forts, ils font leur lois sans ce soucier des conséquences. La vie de mangemort est si tentant, j'ai envie d'y gouter. Voilà les raisons qui m'amène à l'instant présent. Je désire tellement devenir aussi forte que la sorcière en face de moi
    .

    Après son discours, je la vois se lever pour revenir vers moi. J'entends sa voix près de mon oreille, dans un murmure, me demander plusieurs choses. Mais au contraire de beaucoup de personnes, je n'ai pas frissonné de peur. Je n'ai pas bougé non pas que par peur mais parce que je n'avais aucune envie et raison de le faire. Je n'ai rien dit, que dire à ça? Rien alors j'ai attendu en rentrant ma deuxième main dans la moche de mon pantalon toujours avec un air impassible sur le visage. Soudain, je la vois lever sa baguette vers moi mais mon instinct me dit qu'elle n'allait pas -encore- me tuer. Je la sentis entrer dans mon esprit, je sers légèrement plus fort les dents de colère et de douleur. J'avais déjà vécu ça mais je ne pouvais empêcher la douleur. J'avais vécu beaucoup de chose, normale en tant que fille de Neville et Luna Longdubat. Je devrais remercier Harry de m'avoir préparer à la douleur si ça arrive et à fermer mon esprit. Mais je n'ai pas utilisé la deuxième chose qu'il m'a apprit car ça aurait fait que retarder l'inévitable.

    Je l'entends revenir vers moi et me demander à l'autre oreille dans un souffle si j'avais déjà tuer quelqu'un. Je n'ai d'abord rien dit, non je n'ai jamais tué quelqu'un mais en contre partie, j'ai tellement été tentée et avoir vu leur mort en souffrance dans ma tête que c'était presque pareil. Je dis d'une voix calme et pas du tout remplie de calme même si je sais que mon heure est peut être plus proche que je le crois

    « Non mais à quoi bon tuer si par après se faire tout de suite attraper? Je ne pourrais pas savourer le moment et voir la personne mourir, en souffrance qui est plus. »

    Je disais vrai, on pouvait l'entendre dans ma voix. On pouvait aussi entendre que je n'avais pas peur. Je ne cachais pas mes sentiments, ils étaient tous simplement pas là. J'ai continué

    « Je suis ici parce que j'ai envie de faire tout ce que vous faites. Tuer des gens seulement par envie, de les torturer jusqu'à leur mort. Voir leur vie les quitter peu à peu. Sentir l'odeur de la mort et en rire. Tuer ne me gêne pas, j'ai même envie de l'accomplir avec plein de souffrance. Je n'aurais pas de remord car personne ne mérite de vivre, tous mérite de mourir. Voilà pourquoi je suis ici et non pas parce que je suis suicidaire ou même folle. »

    J'ai dit tout ça d'une voix à la fois douce et sérieuse. Je mourais d'envie de lui prouver, d'enfin assouvir cette envie. Voir la mort de mes propres yeux *-* ... Enfin si elle ne me tue pas parce que si je suis morte, je ne pourrais plus rien prouver --' Et mes parents seront tellement bouleverser qu'ils voudront tuer tout les mangemort. Enfin d'après ce que je connais d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Lara Demonic



Féminin
Nombre de messages : 296
Age : 22
Maison : 305 Allées des embrumes. Nan c'est pas vraiment chez moi mais tu peux m'y trouver si tu veux mourir tout de suite =D
Emploi : C'est un secret @_@ Tu vois la fille qui taggue "Les mangemorts recrutent" sur les murs? Ouais, ben c'est moi =D
Humeur : De bonne humeur, mais c'est loin d'être une bonne chose

Feuille de personnage
Côté coeur: Euh... Plus à gauche qu'à droite... nan?
Camp: Le mal
Niveau magique:
86/100  (86/100)

MessageSujet: Re: Arrivée avec une victime, repartie avec une future collègue (Lorcane)   Lun 12 Juil - 13:18

J’aime butter les gamines inconscientes. Elles savent pas ce qu’elles font. Elles n’ont aucune idée de ce qui les attend. Il ne faut jamais prendre de décisions trop hâtives ou sur un coup de tête. Regardez Nath’ par exemple, c’était pas son truc les mangemorts, et il a de la chance de me connaitre aussi bien.. Il y serait encore, sinon, et se prendrait des doloris en pleine face.. Peut être même de ma part. Mon Dieu. Jamais je ne pourrais faire ça aujourd’hui.. Bref. L’amour est une chose pitoyable, quand j’y pense… Mais c’est pas si grave que ça. Donc tout ça pour dire qu’un jour elle va se rendre compte que c’était pas sa tasse de thé. Un jour elle va comprendre qu’on rigole pas avec ce genre de choses. Un jour elle va comprendre qu’elle aurait mieux fait de rester bien au chaud chez papa maman. Mais ce jour là, elle ne pourra pas rebrousser chemin. Ce jour là, il ne lui restera que la fuite. Et jamais plus elle ne restera tranquille, elle aura toujours la peur que je me charge d’elle, la peur qu’on la retrouve. Je lui donne le choix: soit elle rentre dans les mangemorts et sa mort est retardée à quelques années, soit je la tue tout de suite. Je suis gentille aujourd’hui, je lui laisse choisir =o D’habitude je les tue direct, sans réfléchir.. Enfin ça dépend. Si ce sont des faibles, je leur parle avant. Sinon vaut mieux tuer avant que l’autre ne te tue. Je l’écoute me répondre en arquant un sourcil

« Non, mais à quoi bon tuer si par après se faire tout de suite attraper? Je ne pourrais pas savourer le moment et voir la personne mourir, en souffrance qui est plus. »

Je passe devant elle, le dos tourné, au bord du fou rire. Elle? Savourer le moment de la personne mourir.. Laissez moi rire. Je devine qu’elle n’a pas fini son speech.. Ce serait trop peu convaincant.

« Je suis ici parce que j'ai envie de faire tout ce que vous faites. Tuer des gens seulement par envie, de les torturer jusqu'à leur mort. Voir leur vie les quitter peu à peu. Sentir l'odeur de la mort et en rire. Tuer ne me gêne pas, j'ai même envie de l'accomplir avec plein de souffrance. Je n'aurais pas de remord car personne ne mérite de vivre, tous mérite de mourir. Voilà pourquoi je suis ici et non pas parce que je suis suicidaire ou même folle. »

Je me retourne, la mine curieuse et hilare, les sourcils relevés. Sans blaaaagues! Non mais elle est pas bien la gamine.. Elle a jamais tué et elle en parle comme si.. Mais au fond, elle sait pas ce que ça fait. Surtout la première fois. Je dois avouer que j’ai été longtemps démoralisée après mon premier meurtre.. Genre.. 15 minutes? Après je suis partie, indifférente. J’étais jeune et inconsciente =‘) Je l’ai tué sans dire un mot. Je l’ai tué sans lui faire mal. Un avada, simplement. Et le jour d’après j’ai tué ma « famille ». Sauf Luke… Luke T_T Quel idiot. Je vous raconterai ça un jour. J’ai déjà réussit un peu mieux mes deuxièmes et troisièmes meurtres.. Le quatrième n’en est pas un vraiment. J’y peux rien si il s’est suicidé.. Enfin bref. Tout ça pour dire que la fille qui est en face de moi est une inconsciente. Je me rapproche d’elle. Mes yeux mieux habitués à l’obscurité de la forêt, j’arrive facilement à discerner son visage et son expression… Bof, peux mieux faire.. Pourquoi je te contrarie, Lorcane? Parce que je te méprise? Si c’est ça, elle en a pas fini… Il en faut, pour rentrer dans mon estime. Je lâche un léger rire puis secoue la tête.

« Je vais te dire une chose, la Serdaigle: Tu comprends rien. Si personne ne mérite de vivre, j‘ai une question.. Pourquoi es-tu là? Je vais t’aider un peu si tu veux, je te tue, comme ça, ça fait une personne en moins qui est indigne de vivre \o/ Au passage je tue ta famille aussi, ça fait des traitres en moins! Elle est pas géniale mon idée?! \o/ Parce que tu es suicidaire, même si tu ne le sais pas. En général j’aide les gens comme toi =‘) Mais comme tu me fais rire et que ça fait longtemps que j’ai plus eu de divertissement, je vais appeler mon amie, Jade! Comment tu la connais d’ailleurs? Ah oui.. Secrétaire à Poudlard.. Belle couverture hein? Rien que pour savoir ça on devrait t’exterminer. Ta mère, Luna, elle est directrice du Chicaneur, si je ne m’abuse. (Saleté de journaliste.) Elle pourrait publier ce que Jade est vraiment, si tu le lui dis.. Le révéler au monde entier.. Tu aurais dû te la fermer tu vois. Si je n’avais pas été là, ça aurait été quelqu’un d’autre qui serait venu… Et il ou elle t’aurais tué, sur le champ, sans questions. Moi j’aime bien faire mumuse avec les ptits élèves, ça fait longtemps que j’ai plus eu de putching ball, ça me manque pour ça Poudlard =‘) Donc je fais mumuse \o/ On est là pour ça hein! Jade avait vraiment la flemme donc je me suis portée volontaire =‘) Mais elle sait pas que t’es une grande comique! »

Je me recule, la regarde de bas en haut puis lâche avec dédain

« Laisse moi rire.. Toi, rentrer dans les mangemorts.. HAHAHAHA! Voyez-vous ça? Mademoiselle Lorcane Longdubat, cette fille de traître, pense pouvoir rejoindre nos rangs! Et ce pourquoi? Parce qu’elle aime écraser des scarabées et voir mourir les mouches! C’est la meilleure de l’année celle là! Et en plus de tout ça, la mioche a des informations sur l’Ordre.. Comme si on avait besoin d’une espionne non seulement qui nous fournirait des informations fausses mais en plus qui nous dénoncerait sur le champ au ministère et compagnie! Retourne pleurer avec Mimi Geignarde! »

Je secoue la tête exaspérée.. J’aime pas les gens inconscients.. Il faut leur ouvrir les yeux.. Et c’est mon boulot. Les moldus sont des inconscients, il faut leur dire gentiment « Mon gars j’suis navrée de te dire ça mais t’es un parasite.. C’est pour ça que je vais te butter =‘) ». J’aime mes occupations *-* Les gamins de son genre sont des inconscients aussi. En fait beaucoup de gens sont des inconscients. Heureusement que nous autres mangemorts sommes ici pour les remettre sur le droit chemin =‘) Je regarde mon interlocutrice, souris, puis lui dis, simplement:

« Cependant il est trop tard pour faire demi-tour.. Tu pars tu meurs. Tu restes, tu as une chance de t’en sortir.. Mais j’ai été gentille, moi, je te laisse un espoir.. =') Je vais appeler Jade. On va un peu parler toutes les deux de toi et on avise.. Mais fais attention à ce que tu dis! Jade est un peu remontée en ce moment, et pas du genre patient (surtout que je vais la réveiller)… Ca fait longtemps qu’elle n’a plus joué au jeu « deux minutes pour me convaincre ou je te tue » donc je te conseille d’être un peu plus rapide, vive d‘esprit.. J’adore ce jeu mais elle est plus douée que moi, je dois l’avouer.. J’arrive pas à attendre deux minutes, au bout d’un moment je suis tellement exaspérée que j’épargne de la salive à mon adversaire.. Et c‘est bien ce qu‘elle pourrait faire avec toi. Ne bouge pas hein, sinon tu meurs =‘) »

J’ai trouvé un objet qui permet d’envoyer un message à qui on veut, plus vite qu’un hibou, c’est génial, et en plus il y a le papier et la mini plume intégrée. Ils en vendent à Barjow et Beurk (enfin au magasin en bas du chemin de traverse aussi mais je préfère Barjow et Beurk..). Je gribouillais vite fait « forêt interdite Poudlard, maintenant, Serdaigle » sur le papier et à haute voix prononçais le nom de Jade. Le petit objet partit dans l’obscurité, à toute vitesse. Je me tournais ensuite vers Lorcane qui n’avait pas bougé. Gentil mouton =‘) Après l’avoir informée que ce ne serait pas long, je retournais m’asseoir contre mon arbre, les yeux levés vers le ciel masqué par les branches tordues des arbres de la forêt interdite. Inutile de regarder la Serdaigle plus longtemps, si elle part, je l’entendrai. Ou du moins je n’entendrai plus ses pensées. Je levais ma baguette au niveau de mon visage, pointée vers le haut et m’amusais à créer une sphère d’eau que je colorais en noir. C’est divertissant de relâcher la boule et d’essayer de la reconstituer avant qu’elle ne touche le sol… On s’occupe comme on peut! Je tournais les yeux vers Lorcane qui n’avait pas bougé.. Bah ça pourrait faire une bonne mangemort idiote et obéissante… Avec un serment inviolable.

«J'espère que tu ne m'as pas faite venir pour rien, Lara. Je n'ai pas envie de perdre mon temps avec une Serdaigle qui m'est pour l'instant complètement insignifiante, j'ai d'autres choses à faire. Mais c'est parti ! T'as deux minutes, la Serdaigle. »

Je tourne la tête et l’eau noire s’écrase bruyamment contre le sol. Je souris. Ca va être marrant. Je me lève et reste appuyée contre mon arbre, j'attends que la petite Serdaigle cause. Je jette un coup d'oeil à ma montre... 3, 2, 1, c'est partiiiiii! Fais nous rire, Longdubat \o/
_________________

"Il n'est rien qui soit pour un homme plus infinie torture que ses propres pensées."
Join the dark side, we have cookies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Patterson
Chef suprême des Mangemorts & Secrétaire Inutile


Féminin
Nombre de messages : 829
Age : 23
Maison : Ex-Serpy.
Emploi : Mangemort.
Humeur : Meurtrière.

Feuille de personnage
Côté coeur: Let's get these teen hearts beating faster, faster !
Camp: Le mal
Niveau magique:
87/100  (87/100)

MessageSujet: Re: Arrivée avec une victime, repartie avec une future collègue (Lorcane)   Jeu 15 Juil - 19:09

    Au terme de cette brève mission qui aura mis trois mois à aboutir, nous pouvons conclure à un semi-échec. Ou plutôt à une semi-réussite. Le mot échec est trop brutal. Ça sous-entend que nous ne sommes que des incapables, que nous avons échoué. Alors qu'il faut avouer que notre plan était parfait. Et il l'a été jusqu'au bout. Elle n'a tout simplement pas aboutie; ce que nous cherchions n'était pas à Gringotts. C'était pourtant l'un des lieux les mieux protégés. On aura essayé et nous ne perdons pas espoir. Avec Lara, on a fêté la mort de quelques gobelins \o/. C'était la coopération ou la mort, ils ont choisi. On ne peut pas dire que l'on ne leur a pas laissé le choix, nous sommes humaines tout de même ! Il reste une part de bonté en nous. Bref. Voilà quand même une bonne chose de faîte. Mais c'est que c'est aussi fatiguant d'être Sand Unless =o. Tout un travail. Il faut juste se dire qu'on est le meilleur \o/. Que c'est compliqué d'être Unless =/. Enfin. Cette virée a eu au moins le mérite d'être drôle. Comme si Unless n'avait pas assez de soucis comme ça, voilà que je lui colle le braquage d'une banque aux fesses \o/. J'aimerais tellement être une souris et me glisser chez lui afin de voir sa tête quand il verra ce qu'il a fait, haha \o/. Enfin, il doit déjà le savoir à l'heure qu'il est. J'ai loupé un super moment. Je quitte Lara et transplanne directement chez moi. Maison \o/. J'atterris sur le canapé et frisonne. Je jette un coup d'œil à la porte, ouverte. Il y a un intrus chez moi @_@.

    « Salut Patterson tu t'es bien éclaté ? Ça t'a pas suffit la maison détruite de la dernière fois (: ? »

    Je déglutis avec difficulté. Unless ._. … Encore. Je me retourne avec un graaand sourire sur le visage, essayant d'avoir un air innocent. Mais je crois que je suis déjà foutue. Qu'est-ce qu'il va casser encore ? Quoiqu'il m'a l'air plus... calme ? En comparaison de la dernière fois, ce n'est pas bien compliqué. Je nie tout fait. Je clame non-coupable @_@...

    « Oh écoute, une petite fête avec Lara, c'est toujours sympa \o/. Mais... Peut-être que tu n'es pas dans un de tes bons jours, je connais ça aussi, mais une bonne petite ville de moldu et hop ! Je suis de nouveau sur pieds ! Essaie, tu verras. Donc, venge-toi sur d'autres plutôt que sur moi, ce serait idiot, tu pourrais me faire mal en plus donc =o. Autant éviter, j'ai envie de dire. Puis, tu n'aurais aucune satisfaction à détruire tout ce que tu voudras, étant donné que je suis complètement innocente =o. Ça peut paraître étrange comme ça, ce mot sorti de ma bouche, mais c'est la pure vérité ! Vérité aussi, ça peut choquer tu me diras... Enfin ! Je te conseille aussi pour extérioriser tout sentiment négatif de sortir et de crier un bon coup \o/. J'ai lu ça dans un livre =o. Allez va : D »

    Je lui montre du doigt la porte, enthousiaste, lui faisant signe de s'en aller. Pars, pars, pars. Crois à mon baratin et dégage : D. Souris, Jade, ça passe toujours mieux.

    « J'préfère casser des trucs ça m'extériorise toujours mieux. J'te donne 10 secondes pour avouer ce que tu as fait et pourquoi. T'en rêver tellement d'être dans ma peau ? »

    Mais pourquoi moi ? Pourquoi, pourquoi, pourquoi ? Je ne fais que profiter de la vie, chaque jour; je ne suis pas une sainte mais je ne suis pas le diable =o. Pourquoi m'accuser de tout les vices ? J'arriverais presque à me croire innocente. A effacer de ma mémoire ce fait afin de paraître plus convaincante. Sauf que je n'ai aucune envie de l'effacer. Les 10 secondes sont passées, non ? Je le vois qui regarde la pendule ._. … Je nierai jusqu'au bout. Je lâche un soupir et m'installe sur un fauteuil, l'air abattue.

    « D'accord... J'avoue tout. Oh, Sand, si tu savais ! Ton corps de rêve m'attire tu ne peux pas savoir à quel point *__* ! J'avais envie de savoir ce que ça faisait d'être le grand Sand Unless =O... Arhem. Dans tes rêves, Unless. Je sais que t'aurais aimé que ce soit vrai, mais non. Tu es seulement un gros parano, mais je ne t'en veux pas. »

    MA PENDULE @___________@ . Cet enfoiré l'a faite tomber @___@ ! Elle était à ma grand-mère, non mais c'est familial ! Bon, ça je m'en fous, mais ça faisait classe dans mon salon, quoi ._. Saleté. Tout ça pour un empruntage de corps =o. Je rêve ! Bon, peut-être pour le mensonge et l'obstination. Mais que voulez-vous, on ne se refait pas ='). Le jour où j'avouerais quoique ce soit à Unless … Il pleuvra des moldus déguisés en elfe de maison o/. Et je m'y tiendrai ! Il ne faut avoir aucun doute là-dessus.

    « J't'en veux pas pour ta lâcheté à ne pas avouer non plus (: ... Au passage j'dis ça j'dis rien mais je sens la colère qui monte lentement en moi \o/ Dans pas longtemps c'est ta tronche dans le mur (: »

    Lâche un jour, lâche toujours o/. Arhem. Je peux faire preuve de courage =o. Mais ce n'est pas dans mes habitudes. Surtout que je tiens à ma maison. Et comment se fait-il qu'il est persuadé que ce soit moi ? J'ai envie de dire que n'importe quel homme aimerait bien avoir son corps pour trente secondes ='). Bon. Pour braquer une banque, peut-être pas. Ouais, quand on regarde d'un certain point de vue, je peux faire partie de la liste des suspects. Mais quelqu'un a craché le morceau. Lara, en étant bourrée tiens @_@. Pf. Moi aussi je peux être en colère, d'abord. Je vérifie que me baguette se trouve dans ma poche, et lui jette un regard de défi.

    « Fais-toi plaisir ='). Vas-y, frappe-moi \o/ ! »

    Cette grosse brute osera pas. Enfin, je l'espère. Sinon, je ne donne pas cher de ma peau. Je le vois qui hoche la tête lentement avant de sortir un « D'accord » enthousiaste. J'étais sûre qu'il en rêvait. Comme ça, il se défoulera bien =o. Puis j'aurais plus qu'à me plaindre à Johnny. Ou pas. Je saurais me débrouiller. De toute façon, il me touche, il est mort @_@. Bon, je ne répliquerai pas avec les poings, c'est sûr... Mais je répliquerai quand même ! Je pose une main sur la hanche, attendant mon exécution. Même pas peur \o/. Je fronce les sourcils, un sourire sur les lèvres, en le voyant faire du sur place en serrant les poings. Mon Dieu, j'ai peur, aidez-moi. Il joue la comédie depuis tout à l'heure et il n'est pas vraiment énervé en fait. Sinon, j'aurais déjà perdu plus que ma pendule. Ma pendule t___t …
    Toujours les yeux rivés sur Unless – ou plutôt sur ses poings - , le voilà qui s'approche et qui fait mine de m'en mettre un. Pas drôle =o. J'aurais pu me venger et tout. A la place, j'ai eu droit à une pichenette. J'ai envie de rire. J'allais lui lancer une réplique virulente pour ne pas changer lorsqu'il lève sa main et me met une claque. Ma bouche s'entre-ouvre, mes yeux lancent des éclairs. Je lève la main, main qui s'apprête à lui coller la raclée du siècle, lorsqu'Unless l'arrête. Hé ._. . C'est donnant-donnant @_@.

    « Avoue maintenant . »

    Alors que j'allais répliquer avec toute la sauvagerie possible et inimaginable dont je suis capable, car sa claque ne restera pas impunie, un truc atterrit dans mes cheveux, suivi d'un mot de Lara : « forêt interdite Poudlard, maintenant, Serdaigle ». Et merde. C'est vrai que j'ai que ça à faire de m'occuper d'une serdaigle. Alors que je suis occupée avec ce crétin d'Unless @___@. Je respire profondément et lance un regard noir à Unless.

    « Nous reprendrons cette douce conversation plus tard, je dois partir. Et je te conseille de faire de même. »

    Et direction la forêt interdite. Exquise forêt que j'aime et que j'ai tant aimé \o/. Elle n'arrivera cependant pas à calmer la colère qui s'est installé en moi depuis quelques minutes. Quel crétin. Je marche quelques minutes avant de trouver Lara, occupée à faire je-ne-sais-quoi-et-après-tout-je-m'en-fiche. Je jette un coup d'oeil à la dîte serdaigle avant de reporter mon attention sur Lara.

    « J'espère que tu ne m'as pas faite venir pour rien, Lara. Je n'ai pas envie de perdre mon temps avec une Serdaigle qui m'est pour l'instant complètement insignifiante, j'ai d'autres choses à faire. Mais c'est parti ! T'as deux minutes, la Serdaigle. »

    Je m'installe aux côtés de Lara, le sourire aux lèvres.
    Finalement, elle aura le mérite de me distraire.


_________________

    One more murder in this town
    Don't mean a thing just lock your doors
    And drive around ♣
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée avec une victime, repartie avec une future collègue (Lorcane)   Aujourd'hui à 11:29

Revenir en haut Aller en bas
 

Arrivée avec une victime, repartie avec une future collègue (Lorcane)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
19 ans après :: L'exterieur du château :: La forêt interdite * -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Harry Potter - Poudlard