AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

 

 Allô maman bobo... PV Chrystina »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Scorpius Malefoy
|| Serial LoØover ! ♥♥♥
avatar

Masculin
Nombre de messages : 306
Age : 27
Maison : Serpentard
Emploi : Te faire vivre l'Enfer !!
Humeur : Démoniaque !

Feuille de personnage
Côté coeur: JE m'aime x)
Camp: Le mal
Niveau magique:
77/100  (77/100)

MessageSujet: Allô maman bobo... PV Chrystina »    Sam 23 Oct - 22:03

feat
« Allô maman bobo... »

    Comme ça peut faire du bien de rentrer enfin chez soi, après plusieurs semaines à ne plus y avoir mis les pieds. Non pas que je me sens mal à Poudlard, mais je me sens aussi bien dans mon cher manoir. De plus, je savais que j'allais y retrouver ma mère et que j'allais avoir droit à un bel accueil. Ou du moins, je l'espère. C'est que j'avais pas mal de choses à lui raconter. En effet, une des choses pour laquelle je me sens aussi proche de ma mère hormis le fait qu'elle me chouchoute est aussi le fait qu'elle soit attentive à moi, à ma vie. Même si pas mal de choses peuvent ne pas l'intéresser du tout, j'ai toujours l'impression de n'être jamais invisible avec elle. J'ignore si mon père sera là aussi, mais peu importe. D'un pas toujours assuré, j'avance jusqu'au pallier de la porte du manoir Malefoy. Un manoir qui en a abrité des Malefoy... autant d'elfes de maison en tout genre. Avant de déposer la main droite sur la poignée de la porte d'entrée je frissonne légèrement. Le vent était particulièrement glacial aujourd'hui, le genre de brise qui m'insupporte plus qu'autre chose tiens. Il faut dire aussi que ce vêtement chic et noir qui me sert de veste ne porte pas chaud. J'ouvre enfin la porte et ne perd pas un instant pour entrer afin d'éviter que des courants d'air entre à l'intérieur.

    Mon regard scrute aussitôt le vaste hall d'entrée qui me fait face. Un peu lugubre certes, mais cette ambiance m'a toujours plu. Faut dire que j'y vis depuis tout petit... Pas un bruit. Peut-être ne m'a-t-elle pas entendu ? Faut dire que ma venue est un peu une surprise. Je m'avance jusqu'au porte-manteau et y dépose ma veste. Mais au même instant, un léger sourire se dessine sur mes lèvres. Je repense à ce matin, quand Elisabeth me l'a rendu afin que j'y remette mon odeur. Chose sur laquelle nous nous étions entendu tous les deux. Aussitôt mes pensées sur elle, me voilà épris d'un petit sentiment de... manque ? Je secoue légèrement la tête puis lève un peu les yeux afin de regarder en haut des marches d'escaliers menant au premier étage du manoir. J'entends des bruits de pas venir dans ma direction. Pas si sourde que ça ma mère... Je m'abaisse délicatement afin de déposer mon sac au sol, quand je me redresse j'aperçois enfin ma mère en haut des escaliers. Ne cachant point sa surprise et toujours aussi élégante, mais cela n'a rien de nouveau. Un sourire éclatant se fige sur mon visage, j'entrouvre légèrement les bras afin de l'inviter à me rejoindre rapidement.

    « Bonjour Mère ! »

    A première vue, mon père ne semble pas être présent en ce moment même. Ce qui n'est pas une si mauvaise chose. Non pas que je ne l'apprécie pas, loin de là, mais tout simplement que cela signifie que j'ai droit présentement à un petit moment de tranquillité avec ma mère. Moment que j'espère également avoir très bientôt avec mon père aussi, si possible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Allô maman bobo... PV Chrystina »    Dim 24 Oct - 15:21

    Comment était-il possible qu'une femme aussi accomplie que moi puisse s'ennuyer autant chez elle? Pourquoi me retrouvais-je encore seule dans ce manoir qui pourtant pourrait abriter la moitié de la population africaine? Ça a sûrement quelque chose à voir avec le fait que je suis une mère au foyer exemplaire qui, tous les jours, attend les deux hommes de sa vie qui sont de plus en plus rare à croiser. Drago travaille dur, on dirait. Quant à Scorpius... C'est devenu un homme. Et quel homme! Il suffit que je jette un coup d'œil sur Scorpius pour que d'un coup, mon égo prennent des proportions plus qu'énormes. Si c'était possible. Mais avec ses études, je le vois peu. Heureusement que je pouvais lui envoyer des lettres. Je me suis toujours demandé si ça le gênait vis-à-vis de ses camarades de recevoir du courrier de sa mère ou si au contraire, il en était fier. Je lui demanderais dans ma prochaine lettre et si ça le gêne, j'arrêterais. Dans ma vie, je suis ma propre priorité. Sauf quand il s'agit de mon fils, c'est simple, je m'oublie quand il est là. Enfin presque. N'exagérons pas non plus, je reste Chrystina Malefoy.

    Et maintenant? Je n'ai pas quelqu'un à embêter par ici? Quelque chose à faire au moins? Ah mais oui. Moi. A quand remonte ma dernière inspection devant le miroir? Dans plusieurs claquements de talons, je me dirige vers un miroir. Je m'examine, soucieuse. Puis rapidement, je me rends compte que je suis toujours impeccable. Voilà ce qu'on appelle être présentable! Il y a quelqu'un en bas. Le temps de lisser ma jupe et de passer une main dans mes cheveux, j'accours, toujours avec grâce, vers le hall dans un concert de talons. Et quelle surprise quand je vois mon Scorpius, les bras écartés, en bas de l'escalier! Il tombe vraiment au bon moment. Je vous ai pas encore dit que mon fils est parfait, même sans le vouloir? Pourquoi vous le dire en même temps? Vous l'avez déjà tous remarqué, n'est-ce pas?

    - Scorpius!

    Ce fut ma seule réponse. Et croyez-moi, c'est beaucoup mieux qu'un bonjour. Ma surprise laissant place à un sourire rayonnant, je descends les escaliers. Sans empressement d'ailleurs, il faut que j'examine Scorpius et de là-haut, la vue d'ensemble est géniale. Même réaction que tout à l'heure devant le miroir : il est impeccable. Nous sommes assortis.

    Arrivée devant lui, je lui pose délicatement un bisou sur l'une de ses joues. Rien de plus. Ça peut paraitre très chaste comme comportement mais j'ai toujours trouvé le débordement d'amour pas très raffinée voire même écœurant. Il faut savoir se tenir, c'est tout. M'écartant de lui, je l'observe. Ce visage qui me rappelle tant son père... Je souris. Encore.

    - Ton père n'est pas là.

    J'ai peut-être jugé nécessaire de l'informer de l'absence de son père mais en revanche, je n'ai pas précisé où il était. La réponse était tellement évidente... Il est au travail. Peu importe. Je nous dirige, Scorpius et moi, dans le salon. On y serait à l'aise et je suis bien décidée à pousser Scorpius à la confidence. Je prends place sur un fauteuil imposant mais nettement moins imposant que celui que je désigne du doigt à Scorpius, l'invitant à s'assoir sur celui-ci.


Dernière édition par Chrystina Malefoy le Lun 25 Oct - 19:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Scorpius Malefoy
|| Serial LoØover ! ♥♥♥
avatar

Masculin
Nombre de messages : 306
Age : 27
Maison : Serpentard
Emploi : Te faire vivre l'Enfer !!
Humeur : Démoniaque !

Feuille de personnage
Côté coeur: JE m'aime x)
Camp: Le mal
Niveau magique:
77/100  (77/100)

MessageSujet: Re: Allô maman bobo... PV Chrystina »    Lun 25 Oct - 1:51

    Quand il m'arrivait d'avoir l'esprit peu occupé ou de m'ennuyer, j'avais parfois tendance à me demander ce que pouvait bien faire ma mère au manoir alors qu'elle est seule. Elle est souvent seule d'ailleurs, dans cette immense demeure qui pourrait accueillir en effet toute une population. Mais d'un autre côté, je reste confiant. Elle doit bien savoir comment s'occuper après tout. C'est une grande femme, pas une vieille mémère de plus d'un siècle. Me voilà donc soulagé de rentrer à la maison, de pouvoir me couper lors d'un week-end de Poudlard et de mes camarades. Non pas que je ne les supporte pas, mais parfois ça fais aussi du bien de ce couper du monde. Je me devais aussi de rendre visite à mes parents de temps en temps, passant déjà beaucoup plus de temps maintenant à faire ma vie de mon côté. A première vue donc, ma mère semble seule et mon père doit certainement être au travail. J'attendrai le soir alors tant pis. Un chaleureux sourire se poste sur mes lèvres lorsque j'aperçois ma mère en haut des escaliers, plus surprise que jamais. Et oui, comme quoi il m'arrive de faire d'aimer faire de bonnes surprises à certaine personne.

    Elle est toujours aussi élégante, classe... parfaite. Comme chaque personne composant cette famille d'ailleurs. Elle semble bien heureuse de me revoir, cela me ramène à la même joie. J'aime quand elle m'admire ainsi, c'est important de plaire à sa mère avant tout. Un délicat bisou sur une de mes joues en guise de bonjour. Cela suffisait amplement chez nous. Trop d'amour tue l'amour. Et puis les bisounours donnent la nausée à ce qu'il paraît. J'observe également ma mère, content de l'a revoir, quand elle me confirme bel et bien que mon père n'est pas là. J'ai presque l'impression d'entendre une petite pointe d'agacement dans sa voix. Je peux la comprendre, mais ce n'est pas si grave après tout. C'est tout de même lui le pilier de la famille. Je suis donc ma mère jusqu'au salon et m'installe, toujours avec grâce, sur le canapé qu'elle me désigne du doigt. La politesse et les bonnes manières sont sans cesse présentent ici. Manie que je dois reprendre rapidement en rentrant à la maison étant donné qu'à Poudlard j'ai tendance à me comporter un peu plus différemment, à en oublier ma bonne éducation par moment.

    « Comment vas-tu, depuis notre dernier courrier ? »

    Un sourire en coin, purement héréditaire chez les Malefoy, prend délicatement forme sur mes lèvres. Ma mère m'envoie tellement de lettres que je n'ai jamais l'occasion de m'inquiéter pour sa santé.

    « Je voulais m'excuser, je n'ai pas pu répondre à ta dernière lettre ou plutôt je n'ai pas eu le temps... J'espère que je ne t'ai pas causé trop d'inquiétude. »

    Il faut dire que ces derniers temps, pas mal de choses se sont produites à Poudlard. Etant en septième année les devoirs ne sont pas donnés en petite quantité et depuis quelques semaines c'est règlement de compte avec un peu tout le monde. Je dois également avouer qu'une autre personne use pas mal de mon temps. Un temps que je veux bien user pour elle bien entendu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Allô maman bobo... PV Chrystina »    Lun 25 Oct - 19:31

    S'il m'arrivait d'entendre que Scorpius faisait des siennes à Poudlard, je ne m'en formalisais pas. On l'accuse à tort, à tous les coups! Et même si il avait un comportement vraiment déplorable, il avait très certainement une bonne raison pour ça. D'un autre côté, il est bien normal qu'un garçon aussi brillant que mon fils et d'aussi bonne famille, aie plus de droits que d'autres de ses camarades. De toutes façons, il est tout à fait charmant avec son père et moi alors je n'ai aucune raison de m'inquiéter, ni de vérifier l'exactitude de ce qui semblent être des médisances.

    Croisant les jambes, droite comme un I sur mon fauteuil, je dévisage mon fils et suis ravie de constater que je connais les traits de son visage par cœur. Je pourrais fermer les yeux et arriver à le voir nettement, à deviner comment il se tient, l'expression qu'a son visage, le sourire qu'il aborde... "Je le connais comme si je l'avais fait". Dans un sens, je l'ai fait. Néanmoins il serait impoli de fermer les yeux maintenant pour voir si j'y arrive comme je le pense. Enfin, ce serait surtout idiot et je n'ai, pour ainsi dire, pas l'habitude de me conduire idiotement.

    - Je vais très bien, merci. Et comment se porte mon fils?

    J'esquisse un sourire. Un magnifique sourire que je réserve à peu de personne. Un sourire que je réserve à vrai dire, à deux personnes. Scorpius et son père. En d'autres mots, mon fils et mon mari. Et pour résumer : ma famille. Je replace discrètement une mèche blonde de mes cheveux derrière mon oreille, alors que du regard, je cherche quelque chose qui ne serait pas à sa place ou qui aurait besoin de changer. Conclusion : tout va bien, tout est parfait. Et je reprends, après les excuses de Scorpius :

    - Ce n'est rien. Par contre, il va falloir me raconter ce qui te prend autant de temps... Trop de devoirs, j'imagine? Je devrais en parler avec ton directeur.

    Si Scorpius se disait surchargé de travail, il parait évident que j'accourrais en parler avec le directeur de Poudlard. Mais quelque chose me disait que ce ne sera pas la peine de parler avec monsieur Unless. Il y a autre chose qui accapare le temps de mon fils. En posant les bonnes questions, j'arriverais à savoir quoi. Et puis ce n'est pas comme si je poussais Scorpius aux confidences. J'étais relativement bien au courant de ce qui se passait dans sa vie, il me parlait. En attendant, il semblerait que j'ai oublié les principes de politesse de base. Allez, pardonnez-moi, j'ai été prise au dépourvu.

    - Tu boiras bien quelque chose?

    Ce n'était pas vraiment une question, plus une affirmation. D'ailleurs, je m'étais déjà levée. Je ne faisais qu'attendre la réponse de Scorpius à cette question qui n'en était pas vraiment une, prête à chercher ce qu'il lui plairait. Si jamais Scorpius déclinait, je serai obligée d'insister. Il doit d'ailleurs le savoir depuis un moment et si jamais il n'a pas soif, je doute qu'il refuse, rien qu'en sachant ça.

Revenir en haut Aller en bas
Scorpius Malefoy
|| Serial LoØover ! ♥♥♥
avatar

Masculin
Nombre de messages : 306
Age : 27
Maison : Serpentard
Emploi : Te faire vivre l'Enfer !!
Humeur : Démoniaque !

Feuille de personnage
Côté coeur: JE m'aime x)
Camp: Le mal
Niveau magique:
77/100  (77/100)

MessageSujet: Re: Allô maman bobo... PV Chrystina »    Mar 26 Oct - 15:56

    Comment ne pas avoir confiance en ce que je fais ? Sachant que j'aurais toujours gain de cause, ou que je serais toujours bel et bien pardonné ? Je sais que mes parents, ou plutôt, ma mère aura toujours une confiance aveugle en moi. Confiance que malgré tout je ne chercherai jamais à briser d'ailleurs, mais qui m'encourage à pouvoir être un plus "à l'aise" pour agir librement dans certain domaine. Etant la personne qui m'a mise au monde, je pense qu'elle doit tout de même s'attendre à ce que je ne sois pas un ange. Qui a-t-il donc à me reprocher ? Qui l'est dans ma famille ? Personne, justement... Malgré tout, le respect et l'affection que j'ai envers mes parents n'est pas de la comédie. Ayant même parfois tendance à me montrer particulièrement protecteur envers ma mère quand mon père n'est pas là pour l'être auprès d'elle. Que personne n'ose faire du mal un seul instant à ma petite mère adorée. Je dois avouer que je me sens quelque peu différent quand je suis chez moi. Osant parfois me montrer plus "famille", surtout quand je me retrouve seul avec ma mère. Comportement que je garde pour moi, et moi seul et que je ne crierai certainement pas sur tout les toits. Non pas que j'en ai honte, mais ça ne regarde que moi, ma vie privée. Je n'ai pas été éduqué pour porter un panneau "free hugs" à longueur de journée et en public. Je me sens toujours particulièrement apaisé quand je me retrouve seul à seul avec ma mère, j'aime sa manière d'être aussi douce et à mon écoute. Elle me rend bien l'appareil.

    « ... Ça va. »

    J'hésite légèrement en débutant ma réponse. C'est étrange, mais en ce moment je ne saurais même pas comment décrire comme je me sens, hormis perdu. Mais pas en mal. Tellement de choses se sont produites ces derniers temps aussi. Quelques réconciliations, des trahisons, des remises en questions et... la découverte d'un tout nouveau sentiment ou du moins la confirmation ? Je réfléchissais alors à si je devais en parler à ma mère ou non, ne sachant pas vraiment comment elle pourrait réagir. Je pourrai très bien tout garder pour moi, ce serait beaucoup plus simple, mais depuis que j'ai appris à m'ouvrir à ma mère cela m'a souvent bien aidé. Les mères sont aussi là pour ça non ? Je vois dans son regard qu'elle semble comprendre que j'étais particulièrement pris ces dernières semaines. Je ne peux m'empêcher de rire doucement lorsqu'elle propose d'aller en parler au directeur si jamais j'ai trop de devoirs. Quoi que... ce n'est pas une si mauvaise idée tout bien réfléchit. Noon n'exagérons rien tout de même.

    « Non non ne t'en fais pas ça n'a rien avoir... »

    Et "paf" ! Trop tard, je viens déjà de lui donner un gros indice sur la raison de mon occupation. C'est que ma mère semble mieux savoir lire dans les esprits des gens, surtout le mien, que moi malgré mon don. Je me pince les lèvres un instant, fort heureusement ma mère coupe le sujet en me proposant à boire. L'a voyant déjà debout et s'avancer en direction de la cuisine je ne peux refuser.

    « Je veux bien un verre d'eau s'il te plaît... »

    Je balade mon regard sur les moindres recoins du salon. J'aime ce manoir et je suis bien content d'être revenu un peu. Faudrait tout de même que je reprenne l'habitude de revenir un peu plus souvent, maintenant qu'une bonne partie de mes problèmes sont à peu près réglés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Allô maman bobo... PV Chrystina »    Mer 3 Nov - 21:16

    Mon fils. Tout prend son sens quand je croise son regard. Pourquoi je me suis mariée, pourquoi j'ai abandonné mes idéaux... Tout. Je le regarde grandir et évoluer, guettant le moment où il sera entièrement indépendant avec fierté, mais aussi, et surtout, avec une très grande appréhension. Et s'il m'échappait? Comme j'ai échappé à mes propres parents. Quelle idée! C'est hors de question. C'est drôle tout de même. Je vivais très bien avant d'avoir Scorpius. Mais maintenant qu'il est dans ma vie, je ne comprends pas comment j'ai fait pour être satisfaite de la vie que je menais avant d'être mère. Plus jeune, quand j'imaginais ma vie d'adulte, je me voyais brillante et pleine de libertés. Je n'avais jamais imaginé avoir une famille. Ma vie a changé. Je suis devenue mère avec tout ce que cela comporte : le bonheur, les responsabilités, les angoisses... C'est bien loin de tout ce que j'avais imaginé. Je ne regrette rien. Pas même la vie que j'aurais pu avoir sans Drago et Scorpius.

    Ça n'a rien à voir? Hum. Alors qu'y avait-il? Je cherche un verre d'eau à Scorpius tout en songeant à ce qui pouvait l'occuper à ce point. Pas ses devoirs alors. Des amis? Pourquoi pas. Mais Scorpius est intelligent et séduisant. C'est une fille. En partie en tout cas. Je ne peux m'empêcher de sourire malicieusement. Je suis fière même s'il m'arrive d'être jalouse. C'est idiot mais c'est comme ça, je jalouse les femmes que mon fils aime. Heureusement, la fierté que je ressens vis-à-vis de ça est beaucoup plus forte que cette jalousie, si bien qu'il est impossible de la deviner.

    Gardant le sourire, je retourne dans le salon et tend le verre à Scorpius qui le prend, pour ensuite retourner à ma place initiale. Je croise les jambes, plisse mes vêtements, passe une main dans mes cheveux... Tous ces gestes que je fais à longueur de journée pour être toujours impeccable. C'est devenu une habitude, presque une manie. Je n'ai évidemment pas oublié le sujet de base. Considérant Scorpius et prenant une mine soucieuse, je reprends :

    - Quelque chose te tracasse Scorpius?

    J'ai tendance à trop me soucier du bien-être de Scorpius. Mais, exiger ce qu'il y a de mieux pour sa descendance, est-ce vraiment trop? D'ailleurs, si je pouvais, je lui épargnerais toutes contrariétés et sa vie serait pavée de bonheur. Pour le moment, je suppose qu'il n'est pas à plaindre et que je n'ai donc pas trop à m'inquiéter mais si jamais il était malheureux... Je m'en sentirai responsable. Mais il n'y a pas de raison... Je suis là pour veiller au grain après tout.

Revenir en haut Aller en bas
Scorpius Malefoy
|| Serial LoØover ! ♥♥♥
avatar

Masculin
Nombre de messages : 306
Age : 27
Maison : Serpentard
Emploi : Te faire vivre l'Enfer !!
Humeur : Démoniaque !

Feuille de personnage
Côté coeur: JE m'aime x)
Camp: Le mal
Niveau magique:
77/100  (77/100)

MessageSujet: Re: Allô maman bobo... PV Chrystina »    Ven 5 Nov - 17:01

    « Merci... »

    Prenant entre mes mains le verre d'eau que viens d'aller chercher ma mère pour moi, je lui rends un sourire des plus attendrissant. Mes yeux s'abaissent et se concentrent pensivement sur le verre d'eau que je tiens entre mes mains. Je m'amuse à le faire tourner entre mes mains. Ma respiration est calme. Je suis content d'être rentré à la maison, je me sens toujours à mon aise chez moi comme nulle part ailleurs. C'est mon domaine après tout. Et puis, la présence de ma chère mère m'aide également à rester aussi tranquille. Je sens le regard de ma mère sur moi, elle me fixe ou plutôt... essaye de lire en moi comme toute mère envers son fils. Je la connais comme si elle m'avait fait aussi. Quant à moi, j'essaye d'éviter de croiser son regard en balayant la pièce des yeux comme si de rien n'était et réfléchissant à ce que j'allais bien pouvoir raconter à ma mère. Oui, je m'attends à ce qu'elle capte que quelque chose ne tourne pas très rond chez moi en ce moment. Ma mère est la seule femme à me connaître par coeur, à tout percevoir et ressentir chez moi. Des tas de choses me tracassent en effet, mais je ne pense pas que ce soit une bonne idée de lui parler de tout...

    C'est peut-être idiot, mais je dois bien avouer que ma mère est la seule femme à avoir autant d'emprise sur moi. Normale aussi me direz-vous. Comme je m'y attendais, la voilà qui me demande si quelque chose me tracasse. Vivement, je relève la tête et plante mon regard perçant dans le sien. Comme souvent, je vais devoir trouver une bonne parade. Observant sa mine soucieuse, je lui souris aussitôt afin de la rassurer rapidement.

    « Rien de grave ne t'en fais pas... »

    Je tente de me cacher derrière mon verre en y buvant quelques petites gorgées bien méritées. Je dépose ensuite le verre sur la table basse juste devant moi et m'enfonce à mon aise dans le canapé, ne remarquant pas les petits gestes nerveux que je fais avec mon pied droit. C'est dingue comme j'ai beaucoup plus de difficultés à mentir face à ma mère qu'envers n'importe qui d'autre. Je sens le regard de ma mère insister, elle sait que je lui cache quelque chose. Evidemment le contraire m'aurai étonné...

    « Je t'assures ! Tout est réglé maintenant... tu sais que j'ai toujours su résoudre les problèmes rapidement... »

    Le seul véritable problème que j'avais encore à régler était peut-être avec mon père, mais ça hors de question que j'en parle à ma mère. J'hésite toujours cependant à parler d'Elisabeth à ma mère. D'un côté, j'ai vraiment envie de lui en parler, mais de l'autre je ne sais pas comment elle pourrait réagir... Peut-être qu'il vaudrait mieux que j'esquive un peu le sujet pour le moment.

    « Assez parlé de moi... tout se passe bien pour toi ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Allô maman bobo... PV Chrystina »    

Revenir en haut Aller en bas
 

Allô maman bobo... PV Chrystina »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
19 ans après :: Hors Poudlard * :: Autres lieux * -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Harry Potter - Poudlard