AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

 

 Ca passe mieux en allemand.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Nathan Unless
    King of the freaks

avatar

Masculin
Nombre de messages : 937
Age : 37

Feuille de personnage
Côté coeur:
Camp: Le bien
Niveau magique:
85/100  (85/100)

MessageSujet: Ca passe mieux en allemand.    Mar 17 Juil - 21:44

    Madame monsieur,
    J'ai récement fait une acquisition à la ménagerie magique, or il s'avère que j'ai pu constater lors de la reception de mon achat qu'une erreur ...


- Ach nein, ça n'est pas une gute idée.

Nathan leva les yeux de la lettre qu'il était entrain de rédiger et tourna très légèrement ses iris vers le volatile posé sur son épaule.

- Un commentaire le piaf ?
- Ja. Tu vas perdre au change. Sehr verrückt.

En guise de réponse le corbeau accusa un regard noir et préféra ne plus faire de commentaire. Nathan Unless se reconcentra sur la lettre qu'il était en train de rédiger a la plus réputée des animalerie du chemin de traverse.
S'il avait su.

Il y avait deux jours de cela il s'était rendu à Londres avec l'espoir d'acheter un phoenix. Cela car il désirait un animal de compagnie et qu'il avait entendu que ça faisait classe dans le bureau d'un directeur. Alors il voulait concevoir a cette folie.
Or dénicher un tel animal n'était pas si simple et on lui avait promis de lui faire parvenir a son bureau.
Or, au lieu du sublime oiseau rouge et or il avait réceptionné un machin volant noir, qui en plus était doué de parole et pour courroner le tout avait un accent allemand. Nathan ne comprenait même pas pourquoi la bête s'acharnait encore à vivre avec toutes ces tares. Bref il avait immédiatement décidé d'envoyer une lettre de protestation enflammée.
En outre, l'animal s'était visiblement pris d'attachement pour lui. Après mainte vaines tentatives pour le décourager de siéger sur son épaule Nathan avait décidé de le laisser sur cet improvisé perchoir le temps de régler cette affaire.

Une vingtaine de minutes plus tard, le directeur quitta son bureau, la missive en main, le corbeau parlant sur l'épaule.

- Une personnen de plus a me renvoyer sans même me connaître. Schade.
- En même temps...
- Pourtant quand je me tais j'ai assez de classe.
- Malheureusement j'ai pas l'impression que ça arrive souvent.
- Ja ! Ça me rappelle ...
Et l'oiseau continua de bavasser, racontant histoire sur histoire, pendant que Nathan montait les étages qui menaient à la volière. Il prit sur lui pour éviter une boucherie de viande de corbeau, le renvoit du colis ne serait sûrement pas accepté s'il était déteriorié.
Lorsqu'il entra dans la volière certain hiboux se tournèrent mais la plupart l'ignorèrent. Le corbeau juché sur son épaule se tut subitement. Visiblement il n'aimait pas la compagnie de ses compatriotes a plumes.

- Eh bien Sigismund, on a perdu sa langue ?
- ... m'appelle pas Sigismund.

Et le corbeau se tu à nouveau. Nathan n'insista pas et se mit en quète d'une chouette pouvant lui servir d'émissaire, mais aucune ne lui inspirait confiance.
Il s'aventura un peu plus loin dans la volière.
_________________
Please allow me to introduce myself
Im a man of wealth and taste
Pleased to meet you
Hope you guess my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helen Trust
Qui suis-je ? Aucune idée.
avatar

Nombre de messages : 264

Feuille de personnage
Côté coeur:
Camp:
Niveau magique:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Ca passe mieux en allemand.    Mer 18 Juil - 0:34

Helen respirait par saccades, la main serrée sur sa baguette magique, le visage crispé, elle était assise sur un matelas dans un pièce vaste et modeste qui servait de lieu d'habitation à trois génération d'une même famille. Elle se trouvait au Bhoutan, là où tout le monde est content. Malheureusement son humeur contrebalançait aisément avec le bonheur des habitants du village perché sur la falaise. De sa main libre, elle balaya une unique larme. Les signes étaient évidents, elle avait été aveugle trop longtemps, n'avait sans doute pas voulu voir. Un seul sort confirmerait sa situation, elle qui se croyait sans peur n'arrivait toutefois pas à le formuler.
Attrapant son calepin, elle en arracha une page et écrit un mot à l'adresse de tous les habitants du village, un seul d'entre eux pouvait comprendre l'anglais, il leur traduirait à tous les autres. La note écrite, Helen saisit son sac et disparut à des kilomètres de là. Dans un autre pays, une autre heure aussi. Une fois dans l'appartement de Nathan, elle fouilla sa bibliothèque, lançant les livres derrière elle sans réellement s'en soucier jusqu'à trouver le fameux tome "Les sorts de la ménagère et plus", le livre était corné, jauni et devait avoir appartenu à la grand-mère de Nathan. Helen tourna les pages frénétiquement jusqu'à trouver le sort qui déterminerait sa journée... non, sa vie... non... autre chose. Hum ? Elle préférait ne pas y penser. Elle préférait ne pas sentir, ne rien ressentir ou elle craquerait.

Une fois le sort trouvé, Helen frappa du pied pour se donner du courage et le prononcer, tournant sa baguette avec précaution. Elle vérifia à trois fois. Le livre était clair "Sort très simple, fiabilité complète". Un positif. Ou plutôt quatre positifs.

Helen posa instinctivement la main sur son ventre. Ses yeux étaient secs, ses dents serrées. Elle se regarda dans la glace et comprit qu'elle faisait peur à voir mais elle n'avait aucun appétit et pas sommeil non plus. Elle attrapa un livre et se plongea dans les pages d'une romance dans la Venise du XVIeme siècle confrontant des vampires et des sorciers. Le roman était improbable, niais, mal écrit mais jamais l'esprit d'Helen ne fut aussi focalisé sur un seul et même sujet aussi peu intéressant, jamais elle n'avait mis tant d'effort à oublier jusqu'à sa propre existence pour quelques heures. Elle referma le livre en se disant qu'elle avait sans doute perdu plusieurs heures de son existence puis s'enfonça un peu dans son fauteuil.
Nathan. Nathan. C'était le seul mot qui avait sillonné son esprit depuis qu'elle avait compris après s'être lever et avoir été sujette à des nausées matinales. Nathan. Déjà parce qu'il y avait 90% de chances qu'il soit le père, voire plus. Ensuite parce qu'il avait le droit de savoir. Mais aussi parce qu'elle avait déjà envisagé de réellement être avec lui et peut-être de construire une famille... y avait-elle vraiment songé ? Elle ne s'en souvenait plus mais l'idée ne lui semblait pas complètement absurde, de là à fonder une famille alors qu'elle venait à peine d'avoir 25 ans, c'en était trop.

Black out.

Plusieurs heures plus tard, elle se réveillé et se leva en trombe. Se prépara. Nathan. Voilà tout. Elle ouvrit son paquet de cigarettes puis le jeta et transplana à Pré-Au-Lard. Elle savait comment accéder au château, dans un grand moment d'amour ou de stupidité, Nathan lui avait expliquer comment entrer ce qui pouvait s'avérer utile dans ce genre de situations.
Une fois dans le château, elle demanda à chaque personne qu'elle croisait où pouvait se trouver le directeur. Finalement, ce fut Nick Quasi sans tête qui lui répondit et cru bon de l'accompagner jusqu'à la volière tout en causant, ne remarquant pas que les pensées d'Helen étaient déjà auprès de son cher amant.
Helen eu du mal à monter la dernière volée d'escaliers, appréhendant à moitié les minutes qui allaient suivre. Une fois en haut, elle s'arrêta et regarda Nathan parler à un oiseau et elle se mit à sourire puis à rire en silence, la situation aurait pu être pire après tout.

- Nathan ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Unless
    King of the freaks

avatar

Masculin
Nombre de messages : 937
Age : 37

Feuille de personnage
Côté coeur:
Camp: Le bien
Niveau magique:
85/100  (85/100)

MessageSujet: Re: Ca passe mieux en allemand.    Mer 18 Juil - 19:44

Aucun des oiseaux présents ne semblait convernir. Nathan se demandait pourquoi aucune bête n'avait l'air en forme ... Y avait il au moins quelqu'un qui s'occupait de la volière ? Le concierge à priori non. Qui est le concierge d'ailleurs ?
Même après reflexion Nathan fu incapable de mettre un nom sur le poste, ce qui le mit fort mal à l'aise. Il lui faudrait remédier a cela bientôt.
Il revint vers la porte sans vraiment s'en rendre compte, près à faire un deuxième tour des lieux quitte à choisir un hiboux qu'il avait refusé la première fois.

- Quittons zet endroit... nicht gut...
- Non, à moins que tu ne veuille me servir de pigeon voyageur a leur place.
- Nein, nein, nein, ça n'est pas ma fonkzion!

Nathan se prit presque à sourire. Il adorait l'accent allemand, mais ça le faisait toujours marrer, surtout quand il était aussi tranché. Enfin cela ne lui rendait pas le volatile sympathique pour autant.
Il s'arrêta et balaya la pièce du regard alors qu'une voix s'eleva derrière lui.

- Nathan ?


Il reconnu la voix avant même d'avoir finis de se retourner. Avec un sourire il effectua les trois pas qui le séparait d'Helen et en guise de salut lui fit un rapide bisou.

- Bonjour ma chérie.

Il avait finit par s'habituer à la voir venir et repartir. Au début cela lui faisait bizarre de ne dormir avec elle qu'une nuit sur trois, ou alors cinq jours d'affilé avant d'accuser une abscence d'une semaine etc... Mais dorénavant qu'il savait à quoi s'attendre il se contentait d'être heureux de sa présence et de considérer ça comme normal lorsqu'elle n'était pas là.
Plus par jeu qu'autre chose il lui ébouriffa les cheveux en demandant :

- Alors c'était bien le .... euh ... la ...


Il fit mine de réfléchir mais comprit bien vite pourquoi il ne trouvait pas ... Elle ne lui avait pas dis où elle allait, comme toujours.

- Ouais, bref, c'était bien ?



_________________
Please allow me to introduce myself
Im a man of wealth and taste
Pleased to meet you
Hope you guess my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helen Trust
Qui suis-je ? Aucune idée.
avatar

Nombre de messages : 264

Feuille de personnage
Côté coeur:
Camp:
Niveau magique:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Ca passe mieux en allemand.    Jeu 19 Juil - 14:15

Nathan se tourna vers elle. Elle le regarda un instant et sourit comme s'il n'y avait plus aucun problème. Dans ce genre de moments, elle se demandait pourquoi elle partait régulièrement prendre l'air avec pour seul motif l'envie d'écrire un livre sur les voyages qui ne se vendra sans doute pas bien.

- Bonjour ma chérie.

Helen sourit et secoua la tête alors qu'il lui ébouriffa les cheveux.

- Alors c'était bien le .... euh ... la ... Ouais, bref, c'était bien ?

Elle sourit largement et hocha la tête.

- Désolée d'être partie...comme ça. J'étais au Bhoutan et c'était gé.. flûte, j'ai oublié mon appareil photo là-bas. Va falloir que j'y retourne... plus tard.

Cinq jours auparavant, elle était parti sans prévenir une nouvelle fois. Étrangement, Nathan ne semblait pas lui en vouloir, depuis deux mois, il s'était habitué à ce rythme de vie, peut-être appréciait-il ne pas voir Helen en permanence.
Helen glissa sa main dans celle de Nathan, pendant quelques secondes, elle avait oublié pourquoi elle était venue, la fatigue du voyage, la crampe imaginaire qui tenaillait ses abdominaux. Helen le regarda, consciente de la chance qu'elle avait, consciente aussi de ne pas vouloir perdre... ça. Ces moments avec Nathan et ces voyages, son regard lorsqu'il la voyait après quelques jours d'absence. Tout ça changerait sans doute à présent et elle ne pouvait rien y faire.

- C'est quelle heure ? On mange ?

Helen commença à pâlir, elle préféra ne pas compter combien de temps s'était écoulé depuis la dernière fois qu'elle avait mangé.

- Tiens... c'est ton oiseau ? Il est pas mal !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Unless
    King of the freaks

avatar

Masculin
Nombre de messages : 937
Age : 37

Feuille de personnage
Côté coeur:
Camp: Le bien
Niveau magique:
85/100  (85/100)

MessageSujet: Re: Ca passe mieux en allemand.    Jeu 2 Aoû - 13:32

Elle s’excusa avant de lui apprendre qu’elle était au Bouthan.

- Si loin ? T’avais vraiment besoin de dépaysement... Si t’attend les vacances scolaires je veux bien t’accompagner chercher ton appareil photo.


Nathan lui fit un clin d’œil en finissant sa proposition, qu’elle l’interprète comme bon lui semblait. Il était content de la revoir et par conséquent il réagissait assez instinctivement.
Malgré tout il sentait quelque chose d’anormal dans le comportement d’Helen, sans savoir dire quoi.
Elle glissa ses doigts entre ceux de Nathan qui ne pu s’empêcher de constater qu’elle avait les mains moites, ce détails qui pouvait être parfaitement anodin ne fit que renforcer ses soupçons.

- C’est quelle heure ? On mange ?

Franchement surprit, Nathan lui lança un regard interrogatif. Pourtant, prudent, il décida de répondre sans moqueries, quelque chose lui disait qu’il serait malvenu de commencer à la taquiner.

- Il est quatre heures moins le quart… Tu veux goûter ?

Avec un peu de chance il pouvait trouver de la brioche, de la pâte à tartiner aux noisettes, et un spectacle de marionnettes. Cette pensée le fit sourire mais il se reprit bien vite en voyant l’expression d’Helen. Le regard fuyant de la jeune femme finit par se poser sur le volatile qui, craintif, n’avait pas bougé d’une plume depuis son entrée dans la volière.

- Tiens... c'est ton oiseau ? Il est pas mal !

Le corbeau était bien la dernière chose qui préoccupait Nathan a ce moment précis.

- Helen…
- Jaein. Danke charrrmante demoizelle.

Nathan se retient de balancer l’animal par une des larges ouvertures de la volière mais il se dit que cela ne présentait pas beaucoup d’intérêt et il préféra se contenter de lui lancer un regard tueur avant de revenir à Helen.

- Tu veux qu’on aille aux cuisines ? Ou si tu veux je peux te rôtir un des volatiles présents avec une préférence pour celui qui a élu domicile sur mon épaule.

_________________
Please allow me to introduce myself
Im a man of wealth and taste
Pleased to meet you
Hope you guess my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helen Trust
Qui suis-je ? Aucune idée.
avatar

Nombre de messages : 264

Feuille de personnage
Côté coeur:
Camp:
Niveau magique:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Ca passe mieux en allemand.    Sam 4 Aoû - 21:41

Les vacances scolaires ? Quand étaient-elles ? Et d'abord, à quelle période de l'année sommes-nous ? Un mélange de question s'entassaient, vire-voltaient, tombaient, s'engouffraient, tournoyaient dans l'esprit d'Helen sans qu'elle puisse en trouver les réponses. Nathan l'aida cependant à remettre ses idées d'aplomb en lui disant qu'ils étaient juste au plein milieu de l'après-midi. Helen décrocha une grimace. Elle se sentait plus que désorienter... totalement à l'Ouest ou plutôt à l'Est.
Elle passa sa main libre sur son estomac pour se rendre compte de son appétit et savoir si elle tiendrait le coup sans manger jusqu'au soir... rien n'était moins sûr à vrai dire. Elle ne savait pas depuis combien de temps elle n'avait pas manger, quelques heure... une journée peut-être ? Compter le décalage horaire et savoir à quand remontait le dernier repas qu'elle n'avait pas vomi était trop pour Helen et ne présentait pas un grand intérêt.

Helen sourit à l'oiseau. Ce petit être avait l'air assez intéressant et intelligent contre tout attente. Elle se demanda s'il ne pouvait pas s'agir d'un animagi puis chassa cette idée de sa tête et reposa ses yeux sur Nathan. Il lui semblait qu'il la regardait avec circonspection, inquiétude. Helen choisit de détourner la tête comme absorber par la vision de la forêt qui s'étendait dans le parc de Poudlard et dont elle venait de traverser une parcelle.

- Tu veux qu’on aille aux cuisines ? Ou si tu veux je peux te rôtir un des volatiles présents avec une préférence pour celui qui a élu domicile sur mon épaule.

Cette réflexion lui tira un sourire.

- Non, ne t'inquiète pas... je peux attendre l'heure du dîner. On peut manger ensemble ce soir ?

Elle le regarda avec espoir. En général, il était possible à Nathan de se libérer.
Helen sourit et repensa à la raison qui l'avait amenée ici aussi rapidement. Elle se vit embrasser un enfant, rire et parler à Nathan. Elle se vit découvrir la vie sous un autre angle, celui d'une mère et cette vision n'avait rien de désagréable mais il était trop tôt sans doute. Trop tôt pour qu'elle se transforme en pondeuse ou en mère poule ou en un mélange des deux. Trop tot pour qu'elle change si vite de vie. Trop tôt aussi pour que Nathan accepte cet enfant. Elle regarda un instant le directeur de Poudlard, comment pourrait-il prendre cette nouvelle ? S'il voulait l'enfant, Helen trouverait sans doute mille raisons de ne pas en vouloir. S'il n'en voulait pas, elle n'aurait qu'une seule envie : le garder. Cette terrible vérité la frappa violemment et elle serra les dents pour rester impassible.

- Nathan écoute... il faut qu'on p... je. Argh. J'ai quelque chose d'important à te dire... Je...

Des rires se firent entendre dans le couloir et deux garçon haut comme trois pommes déboulèrent dans la volière. Ils saluèrent le directeur et lancèrent des regards curieux et appuyés à Helen qui leur sourit et répondit poliment un "Bonjour" assez froid, contrairement à ses habitudes avant de se tourner vers Nathan.

- On va dans ton bureau ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Unless
    King of the freaks

avatar

Masculin
Nombre de messages : 937
Age : 37

Feuille de personnage
Côté coeur:
Camp: Le bien
Niveau magique:
85/100  (85/100)

MessageSujet: Re: Ca passe mieux en allemand.    Dim 5 Aoû - 13:30

- Bien sûr.

Il répondit presque du tac-au-tac et pris ensuite une minute pour réfléchir mais aucune obligation pour la soirée ne lui vint à l’esprit.
Finalement il était possible qu’il se soit inquiété pour rien et qu’il manquait simplement à la jeune femme. C’était beaucoup plus plaisant à penser que de se dire qu’elle était venue dans le but de lui annoncer une mauvaise nouvelle qui ne pouvait attendre, du style : « Nathan, t’es mignon, je t’aime bien mais j’ai trouvé mieux ailleurs et franchement par rapport aux indiens vous les anglais … ». En plus il n’était même pas anglais, mais d’origine américaine et de culture bulgare.
Le corbeau changea d’épaule et distrait un instant l’attention du directeur. « Nathan écoute… ». Il se reconcentra pleinement sur Helen avec un regard interrogateur.
Quelque chose d’important.
Nathan fit une grimace légère, ça ne sentait pas très bon.
Elle n’eut néanmoins pas l’occasion de continuer en paix car deux élèves entrèrent.
Nathan les regarda et les salua à son tour :

- M. Ledder, M. Reinhardt.

Il ne leur fit aucun commentaire sur le regard qu’ils lancèrent à Helen, ni sûr l’expression froide qu’elle leur adressa en retour. N’importe laquelle de ses paroles pouvait être mal interprété et finir dans le journal de l’école ce qu’il ne désirait pas vraiment. A ce moment il réalisa qu’il tenait toujours la main d’Helen. Hum…

- On va dans ton bureau.
- Oui.

Nathan jeta un coup d’œil aux deux élèves qui s’étaient déjà désintéressé d’eux. Théotime et Axel étaient loin d’être des commères. Sans lâcher Helen il se dirigea vers la porte. Ils descendirent en silence les escalier qui ne permettaient pas de marcher de front, et une fois dans le couloir, plus large, il se tourna vers elle.
La curiosité était trop forte pour qu’il attende d’être dans son bureau plusieurs étages en dessous.

- C’est grave ? Enfin … C’est arrivé au Bouthan ?

Elle avait peut-être contracté une grave maladie.
Il sortit un paquet de sa poche.

- Tu veux une cigarette ?

Voila, il était nerveux.

_________________
Please allow me to introduce myself
Im a man of wealth and taste
Pleased to meet you
Hope you guess my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helen Trust
Qui suis-je ? Aucune idée.
avatar

Nombre de messages : 264

Feuille de personnage
Côté coeur:
Camp:
Niveau magique:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Ca passe mieux en allemand.    Dim 5 Aoû - 17:07

Ils descendirent les marches en silence. Seuls le bruits dans leurs pas résonnaient dans le mince escalier. Chacun des muscles de Helen étaient tendus. Elle respiraient par saccade bien qu'en silence. Elles n'avaient aucune idée de ce qu'elle craignait mais elle savait, au fond d'elle-même que chaque instant qui suivrait sa révélation serait différent. Elle savait que sa relation avec Nathan qu'elle soit finie ou plus forte ne serait plus jamais comme avant.
A force de volonté, elle put bloquer les larmes qui commençaient à apparaitre sous ses yeux.

Persuadée qu'elle avait encore quelques minutes pour préparer la bonne phrase, elle se mit à penser à une mise en scène, à de l'humour, à tout ce qu'elle pouvait trouvé pour annoncer la nouvelle. Peut-être aurait-elle du acheter un objet pour bébé et l'offrir à Nathan en le regardant les yeux plein d'étoiles. Non. Certainement pas.
C'est le genre de chose que pourrait faire une femme trentenaire qui file le parfait amour avec l'homme qu'elle aime, qui a des revenues fixes et qui tente d'avoir un bébé depuis plus d'un an. Leur couple était bien trop fragile. Rien qu'à cette idée, Helen eut à nouveau les larmes aux yeux. Non, elle se savait plus forte que ça, plus forte que de simples larmes. Plus forte qu'un enfant pas encore né.

Etait-ce bon pour un enfant de vivre ainsi ? Une mère ailleurs, un père débordé. Non, si cet enfant naissait, il faudrait qu'elle abandonne cette précieuse liberté. Cette liberté qu'elle avait fait passer par dessus tout.

- C’est grave ? Enfin … C’est arrivé au Bouthan ?

Les paroles de Nathan la sortirent de sa torpeur et de ses réflexions. Elle ouvrit la bouche mais Nathan reprit aussitôt la parole pour lui proposer une cigarette. Un rictus se forma sur le visage d'Helen. Quoiqu'il advienne après ça, elle avait le devoir de lui dire le plus tôt possible qu'elle était en cloque et le plus tôt possible ce n'était pas dans son bureau dans quelques minutes ni le lendemain quand chacun d'eux serait de bonne humeur. Non, le plus tôt c'était à cet instant T.
Helen respira profondément et découvrit une porte à sa droite, elle écouta un instant pour savoir s'il y avait quelqu'un à l'intérieur avant de l'ouvrir et d'entraîner Nathan à l'intérieur. La pièce était petite et cosy. Un canapé à l'air confortable trônait au milieu et la lumière était tamisé. Helen fronça un instant les sourcils se demandant pourquoi une pièce pareille avait été placée dans un château faisant office d'école mais cette question s'éloigna très rapidement de son esprit et elle s'assit dans le canapé avec bonheur. A présent persuadée qu'elle n'allait pas s'effondrer à cause du manque de sucre dans son sang, elle refusa la cigarette en secouant la tête et regarda Nathan.

- Ce n'est pas grave.

Elle avait détaché chaque syllabe pour ne pas avoir à répéter et pour mieux maitriser le ton de sa voix.

- Mais c'est important.

Elle regarda le sol et respira longuement pendant une dizaine de seconde avant de reprendre.

- Je suis enceinte.

Prononcer à voix haute cette vérité la frappa avec plus de puissance que jamais et elle dut se battre intérieurement pour ne pas suffoquer comme une claustrophobe en prison et ne pas pleurer comme une fillette qui voit mourir le poisson qu'elle a nourrit pendant des années. Une fois certaine que son visage resterait impassible, elle le tourna vers Nathan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Unless
    King of the freaks

avatar

Masculin
Nombre de messages : 937
Age : 37

Feuille de personnage
Côté coeur:
Camp: Le bien
Niveau magique:
85/100  (85/100)

MessageSujet: Re: Ca passe mieux en allemand.    Dim 5 Aoû - 19:12

Il perdit à moitié l’équilibre quand elle le tira hors du chemin. Manque de concentration. Sans chercher à savoir pourquoi elle voulait s’arrêter ici et maintenant plutôt que d’attendre d’être confortablement installé dans son bureau, essayer de comprendre les femmes était parfois une perte de temps considérable, il prit sa baguette magique.
Il s’en servit pour allumer sa cigarette pendant qu’elle vérifiait l’intérieur de la pièce, et contraint mais non forcé il la suivit à l’intérieur.
Il regarda la déco, sûrement le fait d’un groupe d’élèves qui avaient trouvé la pièce et l’avait aménagé à leur convenance comme petit squatte privé.
Il se promit d’en toucher un mot aux préfets de Serdaigle qui était la maison qui avait ses quartiers les plus proches d’ici.

Il resta debout devant Helen en se demandant si ce qu’elle allait lui annoncer ne méritait pas mieux qu’il se trouva assit.
« ce n’est pas grave. »
Ah. Il pouvait rester debout.
« Mais c’est important ».
D’accord. Il se taisait en la regardant fixement.
Souffla une volute de fumé qui s’éleva dans le silence.
Elle s’adressa au sol.
« Je suis enceinte. »

Quwaaaaa ?
Nathan laissa glisser sa cigarette de surprit et celle-ci tomba au sol sans bruit, continuant de se consumer tranquillement.
Il se passa quelque secondes avant qu’une pensée cohérente reprit possession de son esprit. Il ferma la bouche et avala sa salive sans trouver rien de mieux à dire que :

- Pardon.

Non qu’il n’ai pas comprit ce qu’elle venait de dire, en faite sa première réaction avait été de s’excuser parce qu’il se sentait coupable.
Coupable de l’avoir contrainte à ça.
Coupable de lui avoir coupé les ailes.
Coupable.
Mais il se reprit rapidement, avant qu’elle ne se sente obligé de réitérer sa tirade. Elle le regardait maintenant avec une grande maîtrise d’elle-même. Il ne pouvait déchiffrer si elle était contente ou non et cela le rendait encore plus nerveux.

- Je … euh, enfin tu …


« Tu es sûre ? » Stupide répartie. Bien sûr qu’elle était sûre sinon elle ne serait pas venu. Trouves autre chose.
« De moi ? » Nan nan de batman mais elle vient te voir toi pour s’entraîner avant de l’annoncer au vrai géniteur.
Trouves autre chose.
« On se maris ? » ça c’était le neurone survivant de l’éducation religieuse qu’il avait reçu qui se manifestait.
Trouves autre chose.
Ne sachant pas quoi dire d’intelligent et d’approprié il se contenta de la regarder droit dans les yeux et souris.
D’un sourire sincère.
Puis il reprit un visage plus neutre, conscient qu’il devait être prudent, mais qu’il se devait aussi de réagir.

- Depuis quand ?


Il préférait y aller doucement plutôt que de lui rentrer dans le gras de manière lourde. Il voulait savoir ce qu’elle attendait de lui tout en étant certain qu’elle aussi voulait connaître ses sentiments avant de dévoiler les siens.

_________________
Please allow me to introduce myself
Im a man of wealth and taste
Pleased to meet you
Hope you guess my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helen Trust
Qui suis-je ? Aucune idée.
avatar

Nombre de messages : 264

Feuille de personnage
Côté coeur:
Camp:
Niveau magique:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Ca passe mieux en allemand.    Dim 5 Aoû - 19:48

Tout était dit. Helen avait fait le pire. Ou plutot le plus simple, le plus dur et le plus simple à la fois. Ce qu'elle savait, c'est qu'elle ne pourrait retirer ceci. Jamais. Son corps entier était tendu et elle se demanda si cette tension allait affecter l'enfant. Le foetus. L'enfant à naitre. Ce truc qui se nourissait d'elle. Cette chose qui grandissait à l'intérieur de son corps et qui serait un mélange de Nathan et d'elle. Une fois cette pensée installée dans son esprit, elle essaya de se détendre. Inconsciemment.
Son regard ne quittait pas le visage de Nathan mais son esprit s'envolait loin. Elle ne devait sans doute ni boire ni fumer, ç, chacun le savit... mais qu'en était-il d'utiliser les portauloin, de transplaner ou de se transformer en coyote ? Elle n'avait jamais rien lu là-dessus.

"Pardon".

Helen regarda Nathan. Son air n'était pas interrogatif... il semblait avoir comprit ce qu'elle avait dit. Pourquoi alors ce "Pardon" ? La jeune femme ouvrit la bouche comme pour répéter la nouvelle avec de nouveaux mots... dans une autre langue. En français peut-être.
La suite fut moins claire encore. Nathan bredouilla un tas de mots qui un par un avait une signification mais ne voulait plus rien dire une fois poser ensemble. Et enfin vint la première question. Helen ne s'était pas préparé à ça mais maintenant elle voyait la suite du dialogue, une suite de question réponses... de moments désagréables, de froids... de balbutiement et peut-être à la fin, une décision.

"Depuis quand ? "

Helen le regarda. Elle avait envie de prendre sa main mais il ne s'était pas assis, peut-être avait-il choisi volontairement de garder ses distances. Elle savait qu'elle n'aurait pas la force de se lever et encore moins l'envie de paraitre faible et pathétique aux yeux de Nathan à l'instant présent. Non, c'était une certitude, il lui faudrait rester forte, ne pas inspirer de sentiment tel que la pitié.

"Je ne sais pas... précisément... deux mois je pense. Je... viens de savoir. Je voulais que tu le sache le plus tôt possible, désolée de te le dire comme ça... Je ne pouvais pas le garder pour moi."

Comme si avoir balancer la nouvelle à la figure de Nathan l'avait soulagé d'un poid. Non, rien de tel. Nathan n'avait pas l'air de sauter au plafond ou de s'effondrer en larmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Unless
    King of the freaks

avatar

Masculin
Nombre de messages : 937
Age : 37

Feuille de personnage
Côté coeur:
Camp: Le bien
Niveau magique:
85/100  (85/100)

MessageSujet: Re: Ca passe mieux en allemand.    Dim 5 Aoû - 20:42

Deux moins.
Encore sept, le calcul était simple.
Alors Nathan pensa à son frère. Cela faisait longtemps que Sand avait disparu de sa vie, et il ne l’avait pas assez connu pour que son esprit l’influence.
Pourtant maintenant l’image de son jumeau s’imposa à lui. Physiquement ils étaient les même, psychologiquement en revanche on ne pouvait trouver deux êtres plus éloignés surtout dans leurs rapports aux autres.
De tous les fils de Sand que Nathan lui connaissait aucun n’avait eu droit à un amour fraternel. Xavier aurait presque pu, mais Sand avait tout fait foirer avec Lizzie avant. Alexey avait pu en bénéficier mais à la fin de l’adolescence au moment où il commençait à s’émanciper. Axel … n’en parlons même pas.
Pendant toute sa jeunesse Nathan avait porté un soin tout particulier a ne jamais se retrouver dans ce genre de situation. Surtout lorsqu’Ethan était apparu.
Il avait déjà élevé un gamin. A une période où il avait autre chose à foutre de sa vie. Mais maintenant …
Retrouvant l’instant présent il prit conscience du silence qu’il avait laissé s’installer. Il regarda Helen, crispée sur ce grand canapé incongru, prête à affronter sa réaction, sûrement préparée au pire pour ne pas craquer.
Il sourit malgré lui puis alla s’assoir à côté d’elle et lui passa un bras autour des épaules.

- C’est génial.

Il se rapprocha encore un peu pour la serrer dans ses bras.
Voulait-elle le garder ?
Il redoutait la réponse et, lâchement peut-être, évitait donc de la poser.

- Je suis content que tu sois venue.

Il ne savait plus s’il avait déjà dit ça, mais si c’était le cas cette phrase n’avait plus la même signification.
Il voulait qu’elle parle. Qu’elle lui dise ce qu’elle pensait, comment elle le vivait. Il voulait qu’elle craque et qu’elle se lâche, mais il ne voulait pas être le déclencheur de tout ça. Alors il se tus pour la laisser parler.

_________________
Please allow me to introduce myself
Im a man of wealth and taste
Pleased to meet you
Hope you guess my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helen Trust
Qui suis-je ? Aucune idée.
avatar

Nombre de messages : 264

Feuille de personnage
Côté coeur:
Camp:
Niveau magique:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Ca passe mieux en allemand.    Dim 5 Aoû - 21:22

Un sourire. Un simple sourire après un long silence. Quelques secondes seulement et Helen croyait qu'une éternité s'était écoulée.
Un sourire. Premier signe encourageant.
"C’est génial."
Helen le regarda s'installer à coté d'elle et voulut lui lancer sardoniquement "Vraiment" avec un petit sourire cynique mais la situation ne se prêtait pas à ce genre de connerie et elle le savait. Il s'approcha d'elle et elle sentit ses épaules s'alléger d'un coup. Elle n'avait pas la faculté de lire dans ses pensées mais voir qu'elle ne dégoûtait pas totalement Nathan et qu'il ne s'enfuyait pas à toutes jambes devant cette nouvelle la soulagea. Elle ne se sentait plus toute seule devant une situation inédite.
Lorsqu'il s'approcha pour la serrer dans ses bras, elle se laissa faire et attendis une autre réaction.
"Je suis content que tu sois venue"
Elle hocha la tête et resta un instant à regarder le plafond. Elle se passa la main sur le visage, consciente que les secondes suivantes allaient définir ses années futures sinon sa vie.

Helen posa à nouveau son regard sur le visage de Nathan. Elle devina à son air patient qu'il attendait de voir si elle allait craquer. Helen respira calmement et se promit intérieurement de ne pas verser une larme, de ne pas hurler, de ne pas s'effondrer et de réagir de façon positive et ordonné. Voilà qui était plus que difficile pour une femme aussi passionnelle qu'elle. Impossible.

- Tu penses vraiment que c'est génial ? Sois honnête.

Les yeux d'Helen n'étaient plus fuyant. Elle contrôlait entièrement son corps. Ses mains ne tremblaient plus, son ventre ne grondait plus. Elle ne laissa pas le temps à Nathan de répondre.

- Mon esprit va à 100 à l'heure et tout se mélange... Ca fait quelques heures à présent et au début, je n'ai envisagé que de m'en... de ne pas avoir cet enfant mais... est-ce... est-ce que tu le rejetterais ?... Je dois le garder. J'imagine son visage, son allure et je ne peux pas détruire ça.

Une larme unique perla dans les cils d'Helen pour ensuite dégringoler le long de sa joue. La jeune femme se maudit pour cette larme et la sécha d'un revers de main rapide avant de tenter de sourire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Unless
    King of the freaks

avatar

Masculin
Nombre de messages : 937
Age : 37

Feuille de personnage
Côté coeur:
Camp: Le bien
Niveau magique:
85/100  (85/100)

MessageSujet: Re: Ca passe mieux en allemand.    Dim 5 Aoû - 22:35




Elle n’avait pas du tout l’air convaincu.
Niet.
Regard qui tue.
Du moins le voyait il comme ça car elle ne souriait pas.
Elle demanda confirmation. Elle préférait visiblement un homme sûr et fort qu’un type indécis, ce qui était compréhensible.

- Oui.

Inutile de s’étendre plus, elle devait lui faire confiance, il était prêt à la soutenir mais il fallait qu’elle le veuille aussi.
Il la sentit se raidir sous son étreinte.
Allez… casse ta carapace.

- Mon esprit va à 100 à l'heure et tout se mélange... Ca fait quelques heures à présent et au début, je n'ai envisagé que de m'en... de ne pas avoir cet enfant mais... est-ce... est-ce que tu le rejetterais ?... Je dois le garder. J'imagine son visage, son allure et je ne peux pas détruire ça.

Il se crispa légèrement et répondit honnêtement.

- Jamais je ne le rejetterai. Je ne pourrais pas…

Il lui frotta le bras.

- On est deux maintenant, t’inquiète pas.

Helen tu veux … partir au ski avec moi ?
Instinctivement il posa sa main sur le ventre de la jeune femme, sous son T-shirt tant qu’on y est hein, même s’il était loin d’avoir la tête à ça.
Helen tu veux qu’il aille a Poudlard ou a Beaubâton plus tard ?
Tout en caressant doucement la peau autour de son nombril il se souvint d’autre chose.

- Sûre que tu veux rien ?


Il sous-entendait à manger mais elle pouvait l’interpréter comme elle le désirait.

_________________
Please allow me to introduce myself
Im a man of wealth and taste
Pleased to meet you
Hope you guess my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helen Trust
Qui suis-je ? Aucune idée.
avatar

Nombre de messages : 264

Feuille de personnage
Côté coeur:
Camp:
Niveau magique:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Ca passe mieux en allemand.    Dim 5 Aoû - 23:07

Elle reçut tout le soutien qu'elle pouvait espérer de Nathan. Ce n'était pas la fin du monde... loin de là... elle aurait pu avoir été engrossée à seize ans par un homme qu'elle n'aimait pas. Là, il s'agissait de Nathan. Nathan. Nathan. Nathan. Mais faire un enfant est le plus gros engagement qu'elle aurait pu faire avec un homme... bien plus que le mariage -bien que le divorce soit rare chez les sorciers-, un enfant liait éternellement... à moins qu'il ne meure.
A cette idée, Helen frissonna. Elle s’attachait déjà à un être ne respirant même pas et pensant encore moins.

La voilà, elle qui se voulait sans entrave, ne dépendant de personne et personne ne dépendant d'elle comme enfermée dans une nouvelle prison. Mais sa décision était prise. Elle ne pourrait revenir dessus.
La main de Nathan se glissa sous son t-shirt pour toucher son ventre toujours plat.

- Sûre que tu veux rien ?

Elle avait juste envie d'être là. Allongée. Posée sur lui. Mais elle se sentait affamée, la pensée seule de la nourriture lui amenait l'eau à la bouche et elle se redressa donc.

- Je meurs de faim et... j'ai bien envie de fraises bien sûr ! En fait non... pas du tout... j'ai envie de n'importe quoi. Sucré, salé, peu importe.

Helen sourit, cette fois sans crainte. Elle sourit simplement avec plaisir et presque joie avant d'embrasser légèrement les lèvres de Nathan. Elle espérait seulement qu'elle n'avait pas juste refilé tous les problèmes qu'elle avait dans la tête à Nathan. Elle l'inspecta donc.
Des milliers de questions restaient en suspens. Allaient-ils réellement vivre ensemble ? Helen serait-elle enchaîner à Londres ou même obligée de vivre à pré-au-lard... s'agirait-il là d'un sacrifice ou d'un plaisir pour elle ? L'enfant verrait-il assez son père ? Helen savait que repousser ces dizaines de questions était une chose qu'il fallait éviter à tout prix mais elle n'avait pas envie d'être celle qui s'inquiéterait de chacune des choses concernant l'enfant et qui deviendrait névrosé sept mois avant la naissance.
Sans compter la question du prénom.
Helen se leva gracieusement et tendit sa main à Nathan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Unless
    King of the freaks

avatar

Masculin
Nombre de messages : 937
Age : 37

Feuille de personnage
Côté coeur:
Camp: Le bien
Niveau magique:
85/100  (85/100)

MessageSujet: Re: Ca passe mieux en allemand.    Dim 5 Aoû - 23:56

De fraise.
Oh purée ça commençait déjà les envie de fruits hors saisons. Heureusement qu’il y avait des elfes de maison, Nathan se voyait mal parcourir les quatre coins du monde parce que Panoramix trouvait que les fraises dans la potion magique ça donnait meilleur goût.
Amusé, il eut la même idée qu’elle au même moment et répondit à son baiser.
Plus les secondes passait plus il prenait conscience de sa grossesse. L’existence du petit être qui allait voir le jour.
Un gamin.
A lui, à eux. Vraiment.
Il sourit bêtement repassant dans sa tête toutes ses précédentes copines avec qui il n’avait jamais, ô grand jamais, envisagé ce cas de figure. Mais là il était content, satisfait, presque fier.
Il n’arrivait pas encore a se faire une idée de tous les changements que cela allait impliquer, mais pour le moment il profitait simplement.
Le temps des problèmes viendrait bien assez vite.

Puis il se reprit en sentant qu’elle se levait du canapé.
Toujours en souriant il prit la main qu’elle lui tendit mais se leva sans son aide.

- Direction les cuisines alors..

Sans interrompre son mouvement il passa un bras autour de sa taille et la souleva du sol avant de la prendre sur son épaule comme un sac de patates.

- Allons mademoiselle… Il ne faudrait pas trop vous fatiguer.

Son « chargement » sur le bras il se dirigea vers la porte qu’il ouvrit de sa main libre.

_________________
Please allow me to introduce myself
Im a man of wealth and taste
Pleased to meet you
Hope you guess my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helen Trust
Qui suis-je ? Aucune idée.
avatar

Nombre de messages : 264

Feuille de personnage
Côté coeur:
Camp:
Niveau magique:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Ca passe mieux en allemand.    Lun 6 Aoû - 0:32

Helen se sentit... happée et en une seconde elle se retrouva sur l'épaule de Nathan. Voilà qui serait pratique pour aller jusqu'au cuisine. Helen sourit largement sans que Nathan puisse le voir. Autant qu'elle en profite tant qu'elle ne ressemblait pas à une baleine.
L'idée du changement de sa silhouette la troubla pendant quelques secondes. Elle n'avait pas vraiment changé depuis qu'elle avait fini de grandir vers ses 15 ans. Bien sur, ses traits s'étaient creusé, elle avait vieilli et paraissait à présent bien plus adulte que dix ans auparavant mais ni sa coupe de cheveux, ni son corps n'avait bougé durant toutes ses années.
L'idée que ce changement ne durerait que pendant quelques mois et qu'elle retrouverait sans doute sa silhouette athlétique dans moins d'un an la soulagea et ce détail s'éloigna de son esprit alors qu'elle sortait de la pièce secrète sur l'épaule de Nathan.

- Si mes souvenirs sont bons, les cuisines sont plutôt loin non monsieur le directeur ? Ca ne me semble pas être le moyen le plus discret de se déplacer dans le château...

Helen sourit à nouveau, persuadée que des élèves se trimbalant ainsi à Poudlard se feraient sans doute réprimander ou seraient au moins rappeler à l'ordre. Au loin, elle entendit des élèves qui devaient se trouver dans un couloirs ou une salle de classe au septième étage. Dans quelle maison pourrait se retrouver leur enfant ? Deviendrait-il animagi comme sa mère ? Un grand sorcier comme son père ? IL ou elle sera certainement polyglotte comme ses parents, Helen y veillerait.
Y avait-il des moyens de savoir le sexe de l'enfant avant qu'il ne naisse, si oui, était-ce possible de le savoir si tôt ?
Les bruits devinrent plus forts.
Il n'y avait plus de doutes, ils allaient tomber sur les élèves.
Helen tapota légèrement le dos de son amant.

- On va être repérer... si tu veux me poser à terre, je crois que j'arriverai à me tenir sur mes pieds pendant quelques secondes !

Elle passa ses doigts dans les cheveux de Nathan comme pour l'assurer que si elle avait assez de force pour l'embêter elle en aurait bien assez pour descendre des escaliers surtout en ayant une carotte l'attendant à l'arrivée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Unless
    King of the freaks

avatar

Masculin
Nombre de messages : 937
Age : 37

Feuille de personnage
Côté coeur:
Camp: Le bien
Niveau magique:
85/100  (85/100)

MessageSujet: Re: Ca passe mieux en allemand.    Lun 6 Aoû - 10:34

Grand bien lui fasse de ne pas être discret. Il portait la mère de son enfant et se fichait pas mal que tout le château soit au courant. Tout le monde finirait bien par le savoir un jour ou l’autre.

- Au moins tout le monde nous laissera passer. Quoi que … au vu de ma position j’ai pas besoin de ça pour que les gens s’écartent instinctivement devant moi.

Il n’était pas un directeur vraiment méchant, en tout cas il s’était énormément assouplit depuis sa mutation ici. A Durmstrang il devait garder son rôle dur et exigeant en permanence pour gagner le respect du corps professoral et des élèves. Ici en revanche il était beaucoup plus tranquille à ce niveau là, la plupart des habitants du château étaient soit trop égoïstes soit trop fous pour s’intéresser réellement aux autres. C’était sûrement réducteur mais bon.
Toutes ces pensées au fond assez loin de ce qui le préoccupait alors s’effacèrent pour laisser place a des questionnements plus d’actualité.
Il avait envie de savoir si elle lui avait trouvé un prénom, si elle avait pensé a un parrain ou une marraine, si elle allait s’installer définitivement chez lui, si elle continuera à voyager autant jusqu’à ne plus pouvoir… A cette pensée son expression se renferma un peu. Forcément, attitude surprotecteur de copain d’une femme enceinte oblige, il voulait la garder avec lui en permanence, mais ce ne serait sûrement pas aussi simple.
Il sentit les longs doigts fins de la jeune femme se perdre dans ses cheveux alors qu’elle lui demandait gentiment de la reposer.
Il hésita. Il voulait la garder, les garder.
Mais il se résolu.
De toute manière s’il exigeait qu’elle ait confiance en lui il devait aussi parvenir à avoir confiance en elle.
Délicatement, il la reposa au sol à côté de lui.

- Comme il vous plaira.


Ils s’engagèrent dans le dédale d’escaliers pivotants.
Nathan sortit sa baguette et esquissa un geste fluide qui commanda une formation de cage d’escalier banale, en carrée.
Les élèves s’arrachaient les cheveux avec ce système capricieux, les adultes ne s’en amusaient plus, ou rarement.

- Et euh … Tu veux emménager chez moi ? Enfin, quand je dis emménager ce n’est pas seulement ta brosse à dent et deux T-shirt de rechanges.

Ce qui était à peu près le cas actuellement, on pouvait sentir qu’elle avait ses habitudes chez lui mais un visiteur extérieur aurait supposé qu’elle avait au moins un second foyer. Nathan lui ignorait si elle avait gardé son ancien appartement à Londres ou non, ce n’était jamais venu dans leur sujet de conversation. Financièrement tant qu’elle était chez lui il payait tout, ce qui ne le dérangeait pas beaucoup vu son boulot, mais à côté de ça il était dans le flou.

- Je crois qu’on pourra réinvestir la chambre de Gwladys, de toute manière ça fait un bail qu’elle ne me donne plus de nouvelles … même si c’est peut-être l’occasion de renouer contacte…

Il se tus, conscient qu’il parlait trop, pour la laisser répondre.

_________________
Please allow me to introduce myself
Im a man of wealth and taste
Pleased to meet you
Hope you guess my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helen Trust
Qui suis-je ? Aucune idée.
avatar

Nombre de messages : 264

Feuille de personnage
Côté coeur:
Camp:
Niveau magique:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Ca passe mieux en allemand.    Lun 6 Aoû - 11:19

Helen sentit à nouveau le sol stable sous ses pieds et elle appréciait cette sensation. Elle n'avait jamais adoré volé et lorsqu'elle prenait un portauloin, le meilleur moment était toujours pour elle celui où elle pouvait sentir l'herbe, le béton, la pierre sous ses semelles. C'était sans doute aussi pour ça qu'elle pouvait se transformer en un animal qui avait bien ses quatre pattes au sol en permanence.
D'un coup de baguette, Nathan immobilisa les escaliers. Helen le regarda des étoiles dans les yeux se demandant s'il y avait une formule magique spécifique pour ses escaliers uniques.

- Et euh … Tu veux emménager chez moi ? Enfin, quand je dis emménager ce n’est pas seulement ta brosse à dent et deux T-shirt de rechanges.

Elle le regarda un instant. Il ne lui avait jamais vraiment demandé. Bien sûr, il l'autorisait à aller et venir dans son appartement comme bon lui semblait mais la question d'emmenager était tout autre. Cette grossesse changeait vraiment tout ce qui pouvait se passer entre eux. Elle le regarda avec un sourire. Elle n'avait pas réellement d'autres appartement à Londres, quelques amis qui pouvaient la dépanner mais rien de plus. Elle avait juste un minuscule garage ou elle avait entassé tout ces biens les moins précieux principalement des habits et des livres. Le tout ne représentait pas grand chose.

- Je crois qu’on pourra réinvestir la chambre de Gwladys, de toute manière ça fait un bail qu’elle ne me donne plus de nouvelles … même si c’est peut-être l’occasion de renouer contacte…

Helen hocha la tête, elle n'avait jamais rencontré Gwladys mais elle était presque certaine que la vieille ne l'apprécierait pas.

- Oui, ce serait bien... je n'ai pas énormément d'affaires de toute façon.

Helen fixa les marches d'escaliers tout en les descendant.

- Je ne pense pas que je vais autant voyager qu'avant...

Elle s'arrêta un instant avant de reprendre.

- je ne suis pas sûre que les voyages par portauloin soient conseillés et parfois c'est un peu dangereux.

Autant au niveau de la nourriture que des autres sorciers, ces voyages se déroulaient parfois un peu étangement ce qu'elle appréciait. Mais il y avait des choses qu'elle ne pourrait plus faire à présent qu'elle était responsable d'une autre vie. Responsable. Elle détestait ce mot. Comme pour se redonner le sourire et passer à un sujet moins grave.

- De plus, j'ai assez de note pour commencer à écrire et je pense que j'ai pas mal de choses à faire en Angleterre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Unless
    King of the freaks

avatar

Masculin
Nombre de messages : 937
Age : 37

Feuille de personnage
Côté coeur:
Camp: Le bien
Niveau magique:
85/100  (85/100)

MessageSujet: Re: Ca passe mieux en allemand.    Mer 15 Aoû - 23:40

Chaque volée d’escaliers reprenait son indépendance une fois franchis, et le bruit sourd de ces masse de pierre mouvante les accompagna dans leur descente.
Nathan laissait rêveusement ses pensées aller et venir sur comment réaménager la chambre de Gwladys, sur la tête que tirerait Johnny quand il lui annoncerait la nouvelle… Il s’attardait sur le futur proche sans vraiment réfléchir à toutes les contraintes inhérentes à un tel changement.
Et puis … parviendrait-il à vivre réellement avec Helen ? A cette question son sourire s’effaça, mais il préféra mettre tout ça de côté pour y penser plus tard.
Avec tout ça ce qu’elle venait de raconter était rentré par une oreille pour ressortir par l’autre. Une histoire de livre. Nathan afficha un air intéressé et répondit une phrase bateau qui ne servait qu’à meubler : « c’est bien ça. »

Il commençait à reprendre conscience de la réalité, mais si ses orteils touchaient terre ses talons flottaient encore. Son travail et ses responsabilités l’empêcherait sûrement d’être aussi présent pour son enfant qu’il le voudrait. Mais il ferrait des efforts et parviendrait à concilier les deux, il le savait. Sauf si une guerre éclatait, si Jédusor suivait les traces de papounet, si l’ombre sans visage décidait de frapper fort, ou si son propre frère revenait mettre ses deux énormes pieds dans le grand plat de l’Angleterre en écrasant au passage ce que ses dirigeants étaient parvenus à reconstruire.
Impossible de prévoir, et c’était l’essence même de cette impossibilité qui l’incitait à accepter d’avoir une descendance.

Alors qu’ils se rapprochaient du hall on pouvait entendre les brides d’une conversation animé. Tous les élèves étaient sensé être en cour. Nathan reconnu la première voix comme étant celle du concierge, la deuxième lui était inconnu mais ne maîtrisait visiblement pas très bien l’anglais.

Le couple passa sous une arche avant de longer le grand escalier principale qui débouchait sur la porte principale du château. Devant celle-ci on pouvait observer les deux protagonistes discuter avec force de gestes amples et visiblement inutile. Le premier était vêtu de son costume habituel. Le second était un jeune homme d’une douzaine d’année typé asiatique et portait des vêtements assez sommaires ainsi qu’un baluchon de toile.
Lorsque le concierge aperçu son supérieur hiérarchique principal il eu un soupir de soulagement conscient qu’il allait bien vite se débarrasser de la patate chaude qu’était ce visiteur impromptu.
A grand pas il se dirigea vers Nathan et lui exposa la situation en quelque mot.

- Ah M. le directeur ! Je suis content de vous voir ! Ce jeune garçon est arrivé il y a quelque instant. Il parait qu’on lui a dit que peut-être la personne qu’il cherchait était ici, ou qu’en tout cas quelqu’un devrait savoir où elle est. Mais j’admet ne pas connaître de …
- Heylèn !

C’était le garçon qui avait parlé et sous le regard surprit de Nathan il se dirigeait vers sa petite amie avec un sourire plein de dents.
Sans qu’aucun ai pu réagir l’asiatique continua :

- Lélènne ! Tu promettres ! Je voulais venir. Partis trop vite… tu sais … Alors j’ai suivis euh … Lui m’a dis ici, là-bas au village. Du coup me voila !


Il cherchait ses mots et affichaient parfois des grimaces qui démontrait exagérément d’une réflexion sûrement pas si intense que ça.
Le garçon sourit plus largement encore, alors que Nathan lui lançait un regard dubitatif. Avant qu’Helen n’eu pu répondre il demanda :

- Qui es tu ?

Les yeux noirs et brillant quittèrent le visage de la jeune femme pour sa poser sur son compagnon. Sans se démettre de sa bonne humeur, il répondit tout naturellement :

- Je suis Banaj Bankimchandra. Toi … tu dois être le grand monsieur très beau le … hum …

Nathan haussa les sourcils, il se sentait flatté. Comme il semblait évident que le garçon connaissait Helen il en déduit qu’elle était la source de ses connaissances sur lui. Du coup il se tourna vers la jeune femme par reflexe.

- … le styliste !

Faiiiiil. Nathan prit un air faussement boudeur… Comme ça le grand monsieur très beau pour Helen c’était Glacius.
Mouais…
Comprenant son erreur Banaj regarda par terre, triant ses souvenir puis triomphant il leva les yeux vers Nathan :

- Ah ! Alors tu es le Bhisvajit !

- Pardon ?

Maintenant il était complètement perdu.

[HRP : il parait que => Bhisvajit : "Celui qui dirige le Monde". * Nathan Unless s'aime * ]
_________________
Please allow me to introduce myself
Im a man of wealth and taste
Pleased to meet you
Hope you guess my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helen Trust
Qui suis-je ? Aucune idée.
avatar

Nombre de messages : 264

Feuille de personnage
Côté coeur:
Camp:
Niveau magique:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Ca passe mieux en allemand.    Jeu 16 Aoû - 12:53

Les pensées d'Helen tournaient, tournaient. Son bonheur et son optimisme lui soufflait que les prochains mois et les années suivantes serait juste le début d'une nouvelle vie bien plus riches en sentiments et en aventures intérieures que celle qu'elle était sur le point de quitter. Lorsque la jeune femme s'était presque convaincue elle-même, son scepticisme reprenait le dessus. Elle connaissait Nathan depuis quelques années à présent mais depuis combien de temps étaient-ils vraiment ensemble ? Deux mois ou trois. Et ils n'étaient pas non plus l'archétype du couple parfait qui dure.
Helen essaya de chasser ses idées noires et se concentra sur chaque marche jusqu'à la dernière. Elle leva les yeux et vit le concierge lui lancer un regard interrogateur avant de sortir une drôle de tirade à Nathan. A vrai dire, Helen n'écoutait pas, elle avait posé ses yeux sur une autre silhouette, celle d'un simple adolescent à l'air hagard. Un large sourire se dessina sur le visage de la jeune femme alors qu'elle lui fit signe. Elle n'arrivait pas à y croire, il était bien là... il avait réussi à s'en sortir. Elle l'avait cru mort. Mort. Il était pourtant plus que vivant, juste là. En Angleterre, à des milliers de kilomètres de son enfer.

- Lélènne ! Tu promettres ! Je voulais venir. Partis trop vite… tu sais … Alors j’ai suivis euh … Lui m’a dis ici, là-bas au village. Du coup me voila !

Helen hocha la tête à plusieurs reprises. Elle savait ou du moins imaginait ce qui avait pu se passer. Il avait du se terrer quelques temps pour qu'ils cessent de le traquer. Il avait du garder l'argent qu'elle lui avait donné et à la première occasion partir.

- Je suis Banaj Bankimchandra. Toi … tu dois être le grand monsieur très beau le … hum … … le styliste !

Helen posa sa main sur l'épaule de Nathan et ne put s'empecher de rire un peu. La situation était gênante. Elle avait un peu parlé de l'Angleterre à Banaj pour lui donner envie de quitter l'enfer dans lequel il vivait et le sauver comme il l'avait sauver le jour de leur rencontre. Elle avait notamment décrit Glacius comme le très bon ami chez qui il pourrait sans aucun doute loger.

- Ah ! Alors tu es le Bhisvajit !

Le sourire d'Helen s'élargit un peu plus alors qu'elle hochai la tête.

- Ne l'appelle pas comme ça Ban' ! Je suis si contente que tu sois là. Va falloir que tu m'expliques comment tu as fait tout ce chemin !

Elle attrapa l'adolescent dans ses bras comme pour vérifier qu'il ne s'agissait pas d'une illusion ou d'un rêve. Peut-être était-elle tombé dans les pommes au milieu de l'escalier. Peut-être Nathan était-il en train de courir en la portant à l'infirmerie. Non, ses rêves n'avaient jamais l'air aussi réels.
Elle relâcha sa prise sur l'indien pour se tourner vers Nathan qui avait l'air plus perdu que jamais. Elle mémorisa ce visage, elle voyait rarement le grand directeur de Poudlard perdre autant pied. Elle choisit de s'adresser à lui en français comme ils le faisaient auparavant. Elle ne savait pas par où commencer.

- Banaj ici présent m'a sans doute sauvé la vie. Je me devais de lui rendre la pareille... tu verrais où il vit. Il n'a absolument plus rien mais en même temps c'est le gamin le plus doué que je connaisse. Tu verrais ce qu'il peut faire !

Les yeux d'Helen était brillants et même si son esprit était fixé sur Banaj, son regard était planté dans celui de Nathan.

- Est-ce que... est-ce que tu crois qu'il est possible qu'il devienne élève ici ? Personne ne mériterait plus d'être...

Helen regarda Banaj qui lui lança un regard interogateur. L'idée qu'elle ne puisse pas l'aider alors qu'il avait fait tout ce chemin lui était insupportable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ca passe mieux en allemand.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Ca passe mieux en allemand.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
19 ans après :: Le château * :: Les tours * :: La Volière -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit