AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

 

 When the levee breaks - Jag !-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Silice Young
Artiste Anti-conformiste


Féminin
Nombre de messages : 2957
Age : 24
Maison : En plein Londres !
Emploi : artiste xD

Feuille de personnage
Côté coeur: Il bat
Camp: Le bien
Niveau magique:
75/100  (75/100)

MessageSujet: When the levee breaks - Jag !-   Dim 16 Fév - 22:56

- Tiens

Jeremy me donna quelques galions contre la bouteille de liquide translucide que je lui tendais. Je hochai la tête et tournai les talons, j'étais dans le dortoir des septièmes années garçons. Une telle transaction ne se fait pas au beau milieu de la salle commune et je visitai donc régulièrement les dortoirs des mecs pour des raisons strictement professionnels. Mon commerce de vodka était à son maximum, je ne pourrais pas vendre plus sans me faire cramer.

- Oh Sil' ?
- Ouaip ?
- Le match de quidditch contre les Serdaigle c'est bien samedi ?
- Yep.
- Ok, essaye de pas boire avant.

Je haussai un sourcil et me détournai sans même lui répondre. Il n'y avait rien pour moi de plus important que le quidditch, je n'étais peut-être pas une fille très responsable mais je n'irai jamais jusqu'à bousiller mes propres chances au quidditch et laisser Sébastien me protéger des cognards était du pur suicide, il faut être au mieux de sa forme lors d'un match.
Je quittai sans bruit les dortoirs masculin lorsque j'eus l'idée de jeter un coup d'oeil dans le dortoirs des cinquième année. On ne sait jamais. Je passai ma tête par la porte et trouvai rapidement Etienne. Furtivement, j'entrai dans la pièce ronde et souris à mon camarade de classe. Etienne était le gars que je n'avais jamais compris, il était taciturne, plutôt studieux, sans doute trop à mon gout. Il semblait se la jouer mystérieux mais je n'étais pas sûre qu'il y ait grand chose derrière cette carapace. De toutes façons, ce n'était pas pour lui que j'étais ici.

- Par Merlin, Silice tu m'as fait peur !
- Etienne, oui... euh... T'aurais pas vu Jag par hasard ?
- Eeeuh... non, il est pas venu en cours aujourd'hui comme toi enfin je crois... J'en sais rien à vrai dire. T'as le droit d'être ici ?
- Le droit, j'irai pas jusque là mais rien ne m'en empêche ! Bon... et bien bonne lecture !

Je fronçai légèrement les sourcils essayant de comprendre ce qu'il lisait puis je me dis qu'in fine, je m'en fichais. Pas de Jag à l'horizon. Il avait passé la journée à sécher sans même venir me voir. Il savait très bien que je n'allais jamais au cours d'Unless pourtant. A vrai dire, je ne voyais Unless que pour lui vendre mes bouteilles, seule raison pour laquelle il ne m'avait pas encore virée d'ailleurs.
Pas de Jag, un temps dégueu à l'extérieur, le terrain de quidditch pris par les Serdaigle... Que faire ? J'aurais bien passé un petit moment auprès du feu à jouer aux echecs ou à mettre en place des plans pour aller je ne sais où et suivre Jag dans un de ses fameux projets. Tant pis.
Je descendis rapidement les escaliers et jetai un coup d'oeil autour de moi. La salle commune était bondée, la pluie avait rameuté tous les Gryffon à l'intérieur et nous étions encore loin des examens donc il était hors de questions pour trois quarts des rouges et or de rester à bucher dans la bibliothèque. Je souris en entendant la musique rock sortir des murs de la pièce. Par reflex, je me dirigeai vers le tourne-disque et sortis un crayon et un calepin de ma poche pour commencer à dessiner. C'était un des endroits les plus stratégiques de la salle commune -avec le canapé à coté de la cheminée, malheureusement squatté par des troisième années bruyants- car l'on pouvait shotguner sur le choix de la prochaine musique assez facilement.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entronsdanslimaginaire.blogspot.com/
Jagged Harrington
Un lion mort ne vaut pas un moucheron qui respire.


Masculin
Nombre de messages : 32
Age : 25

Feuille de personnage
Côté coeur:
Camp: Aucun des deux
Niveau magique:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: When the levee breaks - Jag !-   Lun 17 Fév - 23:14

Je me baladais dans les couloirs, comme à mon habitude. J'aimais bien vagabonder dans le château en fin d’après midi, quand celui reprenait vie. Les élèves sortaient des cours, ils vaquaient à leurs occupations dans un balai frénétique. Ca me changeais, moi qui voyais le plus souvent les couloirs, salles communes et le parc vides. Oui, parce que c’était l’avantage de ne pas aller souvent en cours, on devenait libre de faire ce que l’on voulait. Enfin tout ce qu’on voulait à condition de ne pas se faire prendre. Mais bon, il faut dire aussi que depuis que Rusard était mort, ç’était devenu un jeu d’enfant. D’ailleurs, en parlant de ce bon vieux concierge, je me remémorais l’annonce de son décès… Je m’en souvenais comme si c’était hier, j’étais dans la salle commune avec tout les autres Gryffondor quand notre professeur était venu nous annoncer la mort de Rusard. J’avais alors lancé un bon, gros et fort « Tant mieux » dans un grand moment de silence. Autant dire que c’était pas passer inaperçu, en y repensant c’était super con, mais bon j’étais jeune et bah… con. C’était à partir de ce moment là que j'avais vraiment commencé à fraterniser avec Silice, après qu’elle lui ait retournée une de ses plus grosses claques… Sacré Silice.

Je ne l’avais pas vu aujourd’hui d’ailleurs, enfin si je l’avais croisé aux repas mais comme tous les jours c’était le bordel à la table des Gryffondor, les gens parlant, mangeant, s’engueulant dans une cacophonie générale. J’avais passer l’après midi à faire de la musique avec Elynn, la verte, enfin Lyla quoi. J’avais réussi à la faire sécher, elle avait cédé pour une session musique. Et puis il fallait bien qu’ils s’entrainent si on voulait faire marcher le groupe que l’on souhaitait monter. Mais il était temps pour moi de retourner dans la salle commune, il fallait bien que j’aille retrouver les miens et que je vois ce que j’allais faire ce soir.

- Hey Jag ! Bonne chance pour le match de samedi !
- Humm… Merci !

C’était un Poufsouffle, qui venait de me sortir de mes pensés. Merde, j’avais totalement oublié le match de samedi. Bon, de toute manière ce n’était pas ça qui m’empêcherai de boire, j’ai toujours trouvé que je volais mieux bourré d’ailleurs.
A peine venais-je de passer le portrait de la Grande Dame que le brouhaha et la chaleur de la salle commune me frappa. C’était le lieu que je préférais de tout le château. C’était ici que je me sentais réellement chez moi. Un lieu conviviale où tout le monde se connaissait et s’appréciait, enfin plus ou moins. La musique rock vibrant dans mes oreilles, je regardais rapidement sur ma droite, le canapé. C’était le seul et unique, le grand Ô Canapé. En cuir, confortable comme pas deux, grand et prêt du feu. C’était d’ailleurs notre canapé, celui qu’on squattait le plus souvent avec Silice et les autres 5ème années. Comment ces jeunes troisièmes années osaient-ils s’installer sur Canapé. Alors que j’allais m’empresser de virer ces malotrus, Jack, un septième année m’appela.

- Jagged, il faut que tu me rendes un service.
- Qu’est ce qu’il te faut encore ?
- Si tu pouvais me retrouver les pilules de la dernière fois, tu me sauverai
- Ouais, je vais voir ce que je peux faire… Dis, tu n’aurai pas vu Silice ?
- Merci vieux. Silice, je crois que je l’ai vu près du tourne disque.

Ce bon vieux Jack, il ne pouvait plus se passer des pilules de Sye, je lui servais d’intermédiaire, comme pour d’autres d’ailleurs. Laissant les troisième années et leur méfait impuni je me dirigeai auprès de Silice. Elle était posée, près de la musique, généralement elle se détendait ici pour pouvoir changer les chansons à sa bonne volonté. Quand je la vis enfin, elle dessinait. J’arrivais discrètement et me pencha au dessus d’elle pour apercevoir son œuvre d’art.

- J’aurai du m’en douter Sil’ ! Depuis le temps que je te connais. Alors qu’est ce que tu nous de  dessine de beau ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silice Young
Artiste Anti-conformiste


Féminin
Nombre de messages : 2957
Age : 24
Maison : En plein Londres !
Emploi : artiste xD

Feuille de personnage
Côté coeur: Il bat
Camp: Le bien
Niveau magique:
75/100  (75/100)

MessageSujet: Re: When the levee breaks - Jag !-   Mer 26 Fév - 16:33

Avec un sourire, j'entendis les dernières notes de la chanson des Magic Pumpkins, une chanson de presque vingt minutes qui n'en finissait pas à force de solo de batterie puis de basse, puis de guitare, puis de vocalises. Jamais je ne l'aurais avoué mais ces morceaux dissonant me faisait perdre la tête et m'ennuyait au plus haut point surtout dans la salle commune lorsque le son est briser par les rires, les voix voire même les bruits d'explosion. Ce genre de morceau s'écoute à moitié stone et tranquille ou bien lors d'un concert. En parlant de concert, j'irais bien en voir un, prendre mon balais, partir en douce du château et voler de pré-au-lard jusqu'au premier lieu d'animation et y prendre une bière. Je souris à nouveau en me disant qu'il allait bientôt ne plus pleuvoir et que je pourrais peut-être soumettre cette idée à Jag.
D'un geste que l'habitude a rendu efficace, je pris le disque de pumpkins et l’inter-changeait avec un CCR, Creedence Clearwater Revival, groupe aussi connu chez les sorciers que chez les moldus qui offrent un son diablement blues. Je plaçai le diamant au début de la chanson Fortunate Son et augmentait sensiblement le son avant de reprendre mon carnet et mon dessin. Bonne musique et un crayon à la main, que demander de plus ? Je repris le paysage que j'avais vu en rêve, il m'apparaissait très flou mais me semblait en même temps très familier, chaque trait de crayon m'aidait à m'en souvenir. Je dessinai sans réellement réfléchir et sans même savoir ce que je couchais sur le papier. Je fronçai les sourcils en comprenant que je dessinait la silhouette de quelqu'un, voilà qui était peu commun ! C'était seulement la deuxième fois que je dessinais à partir des souvenirs vagues d'un rêve - préférant d'habitude dessiner ce que j'ai sous le nez, l'instant présent -. Dessiner un songe était troublant et plutôt flippant.

Je vis Jag arriver vers moi seulement trois secondes avant qu'il ne me hèle et essaye de décrypter mon dessin. Assez de temps pour que je referme mon carnet et lui souris de mon sourire "C'est pas encore terminé, tu verras plus tard !" qu'il commençait à bien connaître.

- Salut Jag !

Je me mis en tailleur sur mon fauteuil, pris ma baguette que je fis tourner entre mes doigts et lui lançai un grand sourire.

- On bouge d'ici ce soir ?

A ma gauche, le diamant du tourne-disque enchaîna avec I put a spell on you, reprise de Screamin Jay Hawkins par CCR. J'étais particulièrement contente de mon choix de musique.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entronsdanslimaginaire.blogspot.com/
Jagged Harrington
Un lion mort ne vaut pas un moucheron qui respire.


Masculin
Nombre de messages : 32
Age : 25

Feuille de personnage
Côté coeur:
Camp: Aucun des deux
Niveau magique:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: When the levee breaks - Jag !-   Sam 1 Mar - 17:01

Silice referma son carnet juste à temps, enfin à temps pour elle, pas pour moi. Encore une fois je ne pouvais pas voir ses dessins, je n’en avais jamais vu d'ailleurs, Sil préférant les garder bien au chaud pour elle et Dieu sait qui d'autre. Je m'étais toujours demandé si elle les cachait parce qu'ils étaient moches et qu'elle n'avait aucun talent ou si elle était simplement timide. Mais bon, connaissant la bête, elle avait forcément du talent et Silice n’était pas vraiment timide, disons qu’elle préférait garder un peu d’intimité. Chose qu’il était parfois difficile d’avoir à Poudlard, surtout dans les salles communes.

Silice se retourna vers mois alors que je l’hélais, en m’offrant un de ses plus beau sourire. Le genre de sourire qui voulait dire, à quelques choses près, « ce n’est pas fini, tu verra peut être plus tard, ou pas ». J’avais l’habitude de ces sourires, et de presque toutes les moues et tic de Silice. Il y avait une grande variété de sourires, ca allait du simple sourire au foutage de gueule, en passant par l’énervement, l’ironie.  

- Salut Jag !

Tout en disant cela, Silice s’installait plus confortablement sur son fauteuil. Moi, j’avais rien alors je décidait de poser mon cul de sorcier sur le sol tapissé de la salle commune, ici tout était confortable, même le sol. Au moins, elle m’avait appelé Jag et non Jagged ou Harrington ou bien les deux, elle ne m’en voulait pas de l’avoir laissé tomber toute la journée. En même temps, je faisais ça assez souvent, elle devait avoir l’habitude. La jeune rouge avait pris sa baguette entre ses doigts et commençait à la faire tournoyer.

- On bouge d'ici ce soir ?

Hein, hein, je voyais où elle voulait en venir. Il nous arrivait assez souvent de quitter l’enceinte du château la nuit tombée. Généralement on allait à Pré-au-Lard, boire quelques bièraubeurres  ou encore trainer dans le village. Mais il arrivait aussi que l’on aille beaucoup plus loin, dans des villes moldu comme Londres ou dans quelques endroit de ce cher Royaume-Unis. Mais ce soir je ne savais pas trop, je n’étais pas super emballer par l’idée de bouger du château. Et ca veut dire beaucoup, car j’étais toujours prêt à n’importe quel projet, j’avais d’ailleurs mis en place une des plus importante expédition de sorcier depuis Merlin l’Enchanteur. Tout de même.

- Je sais pas Sil’, j’ai un peu le cafard là… Je préférerai rester au chaud, trouver un endroit sympa dans le château et boire.

Je lançai un petit regard en coin à Silice, généralement on pouvait vite voir si quelque chose l’emballait ou pas. Et elle n’avait pas forcément l’air très intéressée par mon plan. Mais, connaissant Silice, je savais qu’elle avait quelque chose derrière la tête.

- A moins, bien sur, que tu ai un plan que je ne pourrai refuser !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silice Young
Artiste Anti-conformiste


Féminin
Nombre de messages : 2957
Age : 24
Maison : En plein Londres !
Emploi : artiste xD

Feuille de personnage
Côté coeur: Il bat
Camp: Le bien
Niveau magique:
75/100  (75/100)

MessageSujet: Re: When the levee breaks - Jag !-   Sam 1 Mar - 20:41

La journée avait été bonne, j'avais pu voler et aller où je voulais, solitaire comme une Serdaigle mais j'avais eu mon compte de solitude pour la journée et si j'avais passé une après-midi très sympathique, j'espérais aussi passé une bonne soirée. Je regardais Jag attendant une réaction. Je haussai un sourcil en comprenant, sans même qu'il ne dise un mot, qu'il préférerait rester au château. Je fis la moue pendant environ un quart de seconde ; il avait sans doute passé une journée exténuante à faire... je ne sais quoi. Sans doute de la musique. Et voilà qu'il ne voulait plus sortir ! HUM. Ok.
J'étais prête à céder en me disant qu'il y avait toujours des endroits sympathiques dans le château, comme les greniers, endroit improbable dont personne ne soupçonnait l'existence jusqu'à ce que nous tombions dessus l'année dernière. Nous devions être les seuls personnes du château à savoir comment s'y glisser et quels en sont les meilleurs endroits. Les greniers, ça ne valait certainement pas un concert des Black Dragons, groupe Irlandais mélangeant le punk et le folk de leur pays pour rendre une sorte de rock survolté, mais c'était sympathique, sombres, limite flippant et assez d'aventure pour une soirée ! De plus je n'y avais pas mis les pieds depuis quelques temps.

Compréhensible. Ca arrive à tout le monde de vouloir rester au château... Non, pas à Jag en fait. Presque jamais à Jag. Il était toujours le premier pour embarquer les autres dans des plans foireux et jamais le dernier à vouloir suivre quelqu'un prêt à sortir de l'enceinte du château. Tout en l'écoutant, je fronçai les sourcils en me disant que je bougeai certainement trop mes sourcils et qu'on devait lire en moi comme dans un livre ouvert.

- Je sais pas Sil’, j’ai un peu le cafard là… Je préférerai rester au chaud, trouver un endroit sympa dans le château et boire.

Je souris légèrement, pas franchement. Les greniers feraient sans doute parfaitement l'affaire et on pourrait toujours y découvrir de nouvelles choses... Puis je tiquai. Un peu le cafard ? Comment ça un peu le cafard ? C'était tout Jag ça, avoir un peu le cafard sans raison apparente. Je faillis lui poser une question, lui demander ce qui n'allait pas mais il esquiverais sans doute la question et j'aurais bien plus de chances de le faire parler lorsqu'il aura bu quelques verres de mon excellente vodka.

- A moins, bien sur, que tu ai un plan que je ne pourrai refuser !

Là mon sourire s'élargit. Mieux que de lui demander pourquoi il avait le cafard, je pourrais juste lui changer les idées et faire en sorte qu'il ne regrette pas de sortir du château ! Sans rien dire, je me relevai légèrement pour tirer d'une de mes poches un prospectus et lui tendre.

- L'autre coup, aux trois balais, ça traînait sur la table... Un concert des Black Dragons imagine... et regarde la première partie ! Ca peut être fou, on passe à pré-au-lard par le passage du bossu et on a juste à prendre la poudre de cheminette chez Honeydukes... On aura même pas besoin de mettre un orteil à l'extérieur. De là on arrive au pub et on profite...

Je savais parfaitement que Jag pourrait avoir envie de voir deux grands groupes comme ça, surtout dans un lieu aussi mythique : le Denmark St Pub de Liverpool.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entronsdanslimaginaire.blogspot.com/
Jagged Harrington
Un lion mort ne vaut pas un moucheron qui respire.


Masculin
Nombre de messages : 32
Age : 25

Feuille de personnage
Côté coeur:
Camp: Aucun des deux
Niveau magique:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: When the levee breaks - Jag !-   Mer 5 Mar - 0:04

J’en étais sur, Silice avait un plan. A peine lui avais-je fait part de mon envi de rester au chateau que la jeune Gryffondor sorti un papier d’une de ses poches. Je n’étais pas vraiment surpris, cela faisait parti de la personnalité de Silice, elle avait toujours un plan en reserve. C’était d’ailleurs pour cela que je l’avais demandé dans son corps expéditionnaire, pour ça et puis parce qu’après tout ça restait quand même ma meilleur amie dans Poudlard. Silice me tendit le prospectus qu’elle venait de faire apparaître devant mes yeux. Je jeta un rapide coup d’œil, il me semblait l’avoir déjà vu quelque part mais ma mémoire faisait encore défaut.

- L'autre coup, aux trois balais, ça traînait sur la table... Un concert des Black Dragons imagine... et regarde la première partie ! Ca peut être fou, on passe à pré-au-lard par le passage du bossu et on a juste à prendre la poudre de cheminette chez Honeydukes... On aura même pas besoin de mettre un orteil à l'extérieur. De là on arrive au pub et on profite...

Ah oui, au Trois Balais, c’était là que j’avais apperçu ce maudit prospectus. Je détestais les prospectus, habitant à Londres, j’avais pris en grippe tout les moldus qui passaient leur temps à en distribuer dans la rue et c’est pourquoi je n’y faisais plus attention depuis.

Un concert des Black Dragons donc, pourquoi pas ! J’avais déjà entendu parler de ce groupe, ainsi que certains de leur morceaux, du punk et de la folk comment pourrais-je ne pas aimer ? Et la première partie… Les Bizarr’s Sisters ! Des vieux de la vieille quoi. J’en avais entendu parler depuis que je suis sorcier et je n’avais jamais pu les voir, il se faisaient vieux maintenant. A ce qui se disait, ils auraient animés le bal de Noêl à Poudlard quand le célèbre Harry Potter y faisait encore ses études. C’était une occasion rare et a ne pas manquer, même si ce sont maintenant des papy du rock sorcier, ils restaient des légendes.

En plus il fallait dire que le plan de Silice était parfait, d’abord Pré-Au-Lard en passant par les passages secrets qui n’avaient plus de secrets pour nous. Ensuite un peu de poudre de cheminette chez Honeyduke et le tour était joué, a nous la soirée d’anthologie. Mince alors, elle avait du préparer ça il y a moment, plus d’échapatoire pour moi. Encore fallait il que je veuille m’en echaper. Son plan nous assurait de passer une nuit de folie. Ne voulant pas laisser jubiler Silice de m’avoir eu aussi facilement je lui répondit d’une voix un peu blasé et détachée

- Pourquoi pas Young, ca peut être pas mal… Et c’est où ton bidule ?

Je jeta un rapide coup d’œil au prospectus pour voir le lieu du concert, sans doute une grande salle ou un lieu bien connu des sorciers mordus de musique. Aussi je fut surpris lorsque je lus : Denmark St Pub à Liverpool. Mes yeux s’écarquillèrent d’un seul coup et je ne pus cacher mon excitation plus longtemps

- QUOI ? Denmark St Pub ! Qu’est ce qu’on fait encore là ? Va chercher à boire, je récupère les pillules de Sye et on y va presto !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silice Young
Artiste Anti-conformiste


Féminin
Nombre de messages : 2957
Age : 24
Maison : En plein Londres !
Emploi : artiste xD

Feuille de personnage
Côté coeur: Il bat
Camp: Le bien
Niveau magique:
75/100  (75/100)

MessageSujet: Re: When the levee breaks - Jag !-   Mer 5 Mar - 13:19

Pas mal ? Ca peut être "pas mal" ? Il se fout de moi Si on vire les grands concerts ou festivals, on ne voit jamais une telle programmation. Le tout dans un petit pub tranquille où l'on ne connaîtra vraisemblablement personne et où il y a peu de chance de rencontrer du personnel de Poudlard ! Quoiqu'on soit jamais trop prudent, Unless passe plus de temps en dehors du château qu'à l'intérieur. Oh puis Who cares ? On va pas loupé une pareille soirée à cause de lui !
Lorsque Jag prête enfin réellement attention au papier que je lui ai filé, son visage semble s'illuminer. VOILA.

- QUOI ? Denmark St Pub ! Qu’est ce qu’on fait encore là ? Va chercher à boire, je récupère les pillules de Sye et on y va presto !

Je souris largement et hoche la tête ! Avant de bondir sur mes pieds et tendre la main à Jag pour l'aider à se relever. Je n'étais pas très adepte des pilules que Sye filait à Jag régulièrement. J'étais même radicalement contre et préférait boire et vivre l'instant présent que partir dans un univers radicalement différent mais Jag le savait déjà très bien et je n'avais aucune intention de lui faire des leçons, il faisait ce qu'il voulait et il avait l'air d'apprécier cette drogue même s'il devenait à en être clairement dépendant.

- A tout de suite.

Sans attendre de réponse, je traversais la salle commune saluait quelques personnes, hochai la tête à d'autre et m'engouffrait dans les escaliers du dortoirs des filles.

- Oh salut Silice !
- Salut Mia.
- Euh... avec les filles, on réviser nos BUSES d'arithmancie et de méta dans une salle vide... Je... J'imagine que ça t'intéresse pas ?
- Non, désolée Mia... J'ai ... autre chose de prévu.
- Ah.

Mia était très sympathique mais pas du tout le genre de filles que je pouvais prendre pour amie. A vrai dire, je n'avais pas énormément d'amie fille et elles ne faisaient certainement pas partie de ma classe, ni même de ma maison, exception faîte de Lilith mais là encore c'est différent puisque nous sommes comme des soeurs, littéralement. Je fixai Mia jusqu'à ce qu'elle parte. Il n'y avait pas besoin d'être occlumance pour comprendre ce qu'elle pensait de moi. Mais là encore, on s'en fout, non ?
Mia quitta le dortoir avec quatre énormes livres dans les bras et j'eus envie de rire puis haussai les épaules et pris un sac dans lequel je plaçai deux bouteilles (ce serait amplement suffisant), quelques gallions pour manger et boire sur place, voilà un bout de temps que je n'avais pas bu de bonne Guinness ! Je balançai aussi mon carnet de dessin dans le sac avec un ou deux crayons sans bien comprendre pourquoi je prenais ça. Je pris une veste (s'il neigeait, je risquais d'avoir froid avec mon seul t-shirt de Nick Cave) et plaçai deux couteaux à ma ceinture. Du bout des doigts, je caressai ma baguette pour vérifier qu'elle était bien là.
Parfait.
Sans plus attendre, je descendis dans la salle commune pour y retrouver mon meilleur ami.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entronsdanslimaginaire.blogspot.com/
Jagged Harrington
Un lion mort ne vaut pas un moucheron qui respire.


Masculin
Nombre de messages : 32
Age : 25

Feuille de personnage
Côté coeur:
Camp: Aucun des deux
Niveau magique:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: When the levee breaks - Jag !-   Jeu 6 Mar - 0:45

A mon enthousiasme Silice ne put s’empêcher de sourire, mais cette fois celui ci ne voulait pas dire « cause toujours tu ne verras pas mon dessin » mais plus « on va passer une soirée de folie » et je préférai déjà ça. La jeune rouge me tendit la main que j’attrapa, avec son aide je me relevai pour aller préparer la soirée. J’avais déceler néanmoins une petite moue de Silice lorsque j’avais parlé des pilules de Sye, je savais déjà qu’elle n’était pas une grande fan de la drogue et encore moins des pilules de Sye. Mais peu m’importais, j’avais l’habitude de me défoncer tout seul et ça n’allait pas changer de suite. S’il fallait que je sois le seul junky au concert, je le serai. Silice avait l’alcool, moi la drogue… Quoique, beaucoup d’alcool aussi.

- A tout de suite.

Je laissais repartir Silice, tout en la suivant des yeux. Young traversa la salle commune, se faufilant entre tout les Gryffondor, elle lança quelques signes de têtes aux personnes qu’elle connaissait bien avant de disparaître dans l’escalier qui menait au dortoir des filles.

Pour ma part je n’avais pas besoin de retourner dans le dortoir, contrairement à Sil’ qui devait surement faire des trucs de filles, genre se préparer et tout et tout. Et puis il fallait bien qu’elle prenne un peu de carburant artisanal pour la soirée ! Moi, j’avais juste besoin de mes pilules, fabrication artisanal là aussi. C’était mon pote Sye qui les faisait lui même, c’était l’avantage de la drogue, sans les inconvénients. Une heure d’hallucination totale, visuelle, auditif, olfactive et même sensitive, sans aucun bad trip. Le seul inconvénient c’était que l’on devenait rapidement un addict même s’il n’y avait aucun symptôme de dépendance physique.

J’avais pris l’habitude de revendre ces pilules aux élèves qui m’en faisaient la demande. Bien sur je ne faisais aucun profit, je n’étais pas un dealer, juste un ami qui aidait un autre ami à vendre sa marchandise. Tout le monde y trouvait son compte, tout le monde il était content ! Je gardais constamment des petites quantités de ces pilules avec moi, enfin pas avec moi au sens propre mais près de moi. Dans la salle commune plus précisément. Un soir, seul et bourré dans la salle commune j’avais trébuché sur un des nombreux tapis qui ornaient la salle commune et dans ma chute j’avais attirer avec moi un tableau. C’était comme ça que j’avais découvert ma cachette, en remarquant qu’un léger renfoncement derrière ce tableau me permettait d’y planquer mes sachets de pilules. J’avais sympathisé depuis avec le sorcier peint dans le tableau pour ne pas qu’il me balance à Unless et puis parce qu’après tout il était fort sympa. Il s’appelait Godefroi de Montmartre, c’était un sorcier français, exilé au Royaume-Unis et le premier à avoir décrit une méthode universelle pour dompter un Griffon.

- Salut Godefroi, comme ça va aujourd’hui ?
- Monsieur Harrington, bien le bonjour. J’imagine que vous venez pour prendre vos pilules encore une fois.
- Tu me connais bien..
- Allons bon, si j’avais été un drogué comme vous, je n’aurai jamais pu écrire le Manifeste du Griffon, cela aurait été une grande perte pour le monde magique. Vous devriez songer à le lire depuis, au lieu d’ingurgiter ces produits sataniques !

Il avait toujours été comme ça, un peu excentrique et surtout très égocentrique, l’avantage c’est qu’il était dans ma poche et que si quelqu’un essayait de me voler ma réserve, je le saurai tôt ou tard. J’avais juste eu le temps de prendre deux, trois pillules dans ma cachette, le plus dicretement possible que Silice descendit du dortoir des filles et s’avança vers moi, un sac à la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silice Young
Artiste Anti-conformiste


Féminin
Nombre de messages : 2957
Age : 24
Maison : En plein Londres !
Emploi : artiste xD

Feuille de personnage
Côté coeur: Il bat
Camp: Le bien
Niveau magique:
75/100  (75/100)

MessageSujet: Re: When the levee breaks - Jag !-   Jeu 6 Mar - 16:15

Je retrouvai rapidement Harrington. Toute flemme devait l'avoir quitter. Jag avait la flemme pour tout sauf pour ce genre d'escapade et d'aventure. Mon idée me plaisait particulièrement ce soir et j'étais presque fière de moi. En effet, sortir serait bien mieux que se trouver un endroit au château, on ne déprimerait pas seuls. Nope.
Je posai mon sac sur mon épaule. Celui-ci aurait du peser plusieurs kilos mais grâce à un magnifique sort, il semblait presque vide. Je fis un signe de tête à Jag qui ne semblait pas avoir bougé et passait par le trou de la grosse dame. Je fis un brève grimace en y pensant, je détestait cette mégère qui avait le don de nous faire poireauter un bon moment lorsqu'on avait le malheur de la réveiller au milieu de sa nuit.

Cette fois-ci non plus, ça ne manquait pas. Elle allait nous engueuler avant même qu'on la réveille ! A l'avance, comme ça, juste pour le plaisir.

- Vous deux, vous n'avez pas intérêt à revenir ici à trois heures du matin ! Je n'ouvrirai pas, ooooh non et le Professeur Unless en entendra grandement parler !

Je ne me retournai pas et lançai un grand sourire à Jag. On trouverait bien un autre endroit.

- Huuum, c'est quelle heure ? Tu sais si on a encore le droit de traîner dans les couloirs ? Au pire, on sort la même excuse !

La magnifique excuse de revenir d'un entrainement de quidditch était une spécialité de tout joueur qui se respecte comme personne ou presque dans le château ne savait quelle équipe s’entraînait quand, on nous laissait souvent filer après juste une ou deux remarques désobligeantes et en générale, on n'enlevait même pas de points à Gryffondor !
Par contre, il fallait être prudent près de la statue de la sorcière borgne car quelques personnes, rares soit mais bon, connaissaient le passage secret et soupçonnait tout élève s'approchant un peu trop près de cette horreur puisque, bien sûr, aucun élève ne traînait vers la vieille borgne pour admirer ses traits...
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entronsdanslimaginaire.blogspot.com/
Jagged Harrington
Un lion mort ne vaut pas un moucheron qui respire.


Masculin
Nombre de messages : 32
Age : 25

Feuille de personnage
Côté coeur:
Camp: Aucun des deux
Niveau magique:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: When the levee breaks - Jag !-   Ven 7 Mar - 0:19

Young arriva enfin à mon niveau et après avoir salué deux trois camarade de classe je me dirigeais avec elle vers la sortie de la Salle Commune. La sortie qui était aussi l’entrée… Et cette entrée était gardé vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept depuis fort longtemps par un gente dame fort forte, la Grosse Dame. Tout du moins ce qu’il en restait, enfin son portrait quoi. Il m’étais arriver un nombre incalcullable de fois d’avoir des ennuis à cause de celle ci. Etant un habitué des voyages nocturne dans le château, j’avais aussi pris la mauvaise habitude de rentrer tard, ou très tôt. Or voilà, cette grosse dame aimait bien dormir et n’appréciait pas être reveillée au milieu de la nuit.
Une fois, en rentrant d’une soirée de beuverie avec Elisabeth Winsted, une Serpentard, j’avais eu le malheur de vouloir rentrer chez les Gryffondor pour dormir le peu de temps qu’il me restait mais la grosse dame en avait décidé autrement et me laissa passer le restant de la nuit tel un clochard à dormir sur un banc du château.

- Vous deux, vous n'avez pas intérêt à revenir ici à trois heures du matin ! Je n'ouvrirai pas, ooooh non et le Professeur Unless en entendra grandement parler !

Je m’en doutais, mais qu’importe, si ça se trouve nous rentrerons si tard que le soleil sera déjà bien haut dans le ciel. Sillice se retourna vers moi, elle aussi avait l’habitude des caprices de la grosse dame, elle m’avait compris et je l’avais compris.

- Huuum, c'est quelle heure ? Tu sais si on a encore le droit de traîner dans les couloirs ? Au pire, on sort la même excuse !

- Je crois qu’il doit être près de 21h, logiquement on est plus censé trainer dans le château mais bon, ça ne nous à jamais arrêté ! Et puis de toute manière il n’y a jamais personne qui surveille.

La même excuse, la fameuse excuse du Quidditch, on la sortait souvent quand on se faisait prendre dans les couloirs à des heures inappropriées. Si les professeurs étaient un peu plus au courant de ce qu’il se passait réellement sur le terrain de Quiddich ils comprendraient que l’équipe de Gryffondor n’a pas entrainement tout les soirs…

D’un pas rapide et en silence, pour éviter de se faire prendre, nous arrivâmes prestement à la statue de la Sorcière Borgne, l’entrée d’un des passage secret qui permettait de s’échapper ni vu ni connu du château. Un regard droit, un a gauche… RAS, la voie était libre. Il fallait faire vite, trainer près de cette statue était mal vu car la connaissance du passage qu’elle couvrait se propageait assez vite dans le château. Je fis signe à Silice de passer devant moi, après tout je reste un gentleman.

- Passe devant, je vais fermer la marche. Si on se dépêche on pourra être chez Honeyduke dans 15 minutes, après avec la poudre de cheminette on sera au concert en un clin d’œil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silice Young
Artiste Anti-conformiste


Féminin
Nombre de messages : 2957
Age : 24
Maison : En plein Londres !
Emploi : artiste xD

Feuille de personnage
Côté coeur: Il bat
Camp: Le bien
Niveau magique:
75/100  (75/100)

MessageSujet: Re: When the levee breaks - Jag !-   Ven 7 Mar - 0:39

21 heures donc, il fallait faire attention. J'avais pris la mauvaise habitude de ne pas porter de montre mais en avais-je réellement besoin, hormis pour les entraînements de quidditch, je n'avais pas vraiment besoin de me pointer à l'heure puisque je n'allais en cours que lorsque ça m'inspirait. Nous descendîmes rapidement les escaliers qui, une fois n'est pas coutumes, ne firent pas de caprices et nous emmenèrent là où nous voulions aller.
Rusard n'étant plus de ce monde, le nouveau concierge ne traînait pas aussi régulièrement dans les couloirs. C'était d'ailleurs juste un remplaçant et contrairement à Rusard, il ne prenait pas particulièrement de plaisir à faire souffrir les élèves, les punir, réveiller les profs juste pour voir les étudiants de Poudlard perdre des points et se prendre des journées et des journées de colle. Non, il était tranquille mais il se ferait sans doute bientôt remplacer... sans doute par mon frère, Steven Young. Mais ça, c'était une autre histoire, j'essayais de chasser l'image de mon frère en concierge de mon esprit en vain.
C'est seulement lorsque nous arrivâmes vers la statue de la vieille borgne et que Jag se remit à parler que je sortis de mes rêveries. Il est vrai que se balader la nuit dans le château, ça oblige rapidement à se taire et donc à se laisser aller à ses pensées.

- Passe devant, je vais fermer la marche. Si on se dépêche on pourra être chez Honeyduke dans 15 minutes, après avec la poudre de cheminette on sera au concert en un clin d’œil.

Je hochai la tête et sans bruit me dirigeai vers la statue, tapotai le métal deux fois grâce à ma baguette et la bosse de la vieille borgne s'ouvrit laissant apercevoir un trou sans fond. Sans la moindre hésitation, je m'y engouffrai. J'adorais ce toboggan, le passage sur lequel il ouvrait, les milliers 'inscriptions qui avait été faites au cours des derniers siècles sur les murs de pierres menant à pré-au-lard. Tout dans ce passage me ravissait ! Bien plus cool que le passage du saule.
Je me laissai glisser dans le boyau de pierre en me demandant combien de mètres je pouvais bien descendre, le passage devant être encore plus bas que les cachots... J'arrivai rapidement en bas et me redressai sans mal. Baguette à la main, je soufflai "lumos" pour y voir quelque chose et sans perdre de temps, je sortis une bouteille de mon sac et attendis Jag en l'ouvrant.

- Autant boire avant, ça ne se fait pas d'apporter sa propre bouteille dans un pub ! Let's go ? Ah, j'ai toujours rêvé de voir les Black Dragons. Toi ça avance, la basse ?

Je souris largement en regardant Jag, à peine sortit du toboggan. J'étais sans doute l'une de ses plus grande fan mais aussi l'une des personne qui l'a le moins entendu joué puisque la plupart du temps il jouait avec son groupe.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entronsdanslimaginaire.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: When the levee breaks - Jag !-   

Revenir en haut Aller en bas
 

When the levee breaks - Jag !-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
19 ans après :: Le château * :: Les étages :: Salle Commune de Gryffondor :: salle commune -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit